Le docteur Charbonnier invite un médium au bloc opératoire

A l’heure ou le sénat à sorti son rapport sur les dérives sectaires dans le milieu de la santé, un article attiré mon attention.

Cet article, tiré du journal inexploré d’avril/mai/juin 2013, nous explique que le docteur Charbonnier à invité une médium afin qu’elle entre en contact avec une personne anesthésiée, car, je cite : »C’est très frustrant quand on est anesthésiste réanimateur, de savoir que les gens qui sont dans un coma artificiel peuvent vivre des choses angoissantes et ne rien pouvoir faire ».

« Je me suis dit qu’au moment des anesthésies générales, quelqu’un qui est doué pour tout ce qui est du domaine extrasensoriel, comme le sont les médiums, serait peut-être capable de nous donner des informations, sur l’état de la personne, des informations qui seraient vérifiables ».

Puis l’article nous explique que la médium (qui est aussi aide soignante), à vue la personne à côté d’elle (comme « je vois les défunts ») et à commencer à lui parler. Elle lui à notamment parlé de son fils.

Le docteur Charbonier de conclure : « Cette expérimentation très encourageante sera reproduite prochainement. Les barreurs de feu ont su s’imposer dans certains services de grands brûlés grâce à l’efficacité de leurs soins. Alors, ne pouvons pas imaginer qu’il y ait des résultats importants avec les médiums ? »

Que pouvons-nous en penser ?

En premier lieu, une certaine légitimité est donnée à l’expérience, car elle est effectuée par un médecin (qui plus est connu médiatiquement) dans l’enceinte d’un hôpital.

En second lieu cet article sous-entend que les médiums entrent effectivement en contact avec les personnes dans le comma (sous anesthésies ou non). Le problème est que les expériences extra sensorielles n’ont absolument AUCUNE VÉRACITÉ SCIENTIFIQUE.

Et, pour qu’elle en est une, il faudrait que cette expérience, comme il l’appelle, suive un protocole expérimental. Ce qui n’est pas le cas. De plus, il y a fort à parier que, s’il y en avait eu un, le résultat aurait été négatif. Pourquoi ? Tout simplement parce que les médiums et autres voyants utilisent des techniques connu depuis fort longtemps afin de soutirer des informations indirectement aux personnes (plus d’informations sur ces techniques ici ). Ce médium aurait pu dire qu’elle étaient entourées d’une armée d’ange n’aurait rien changé : ce n’est que sa parole et elle est IN-VE-RI-FI-A-BLE

En outre, le docteur Charbonnier indique que « les barreurs de feu ont su s’imposer […] ». C’est intéressant, mais… dans quels établissements ? Y a t’il des preuves (tangibles pas des « ont dits ») que cette technique fonctionne ? En l’attendant, nous pourrons toujours lire ce texte qui en fait une analyse plus terre-à-terre.

En conclusion, que le docteur Charbonnier croit en une vie après la mort, libre à lui. Qu’il écrive des livres pour en parler, c’est son droit le plus strict.

Mais qu’il se serve de l’hôpital pour faire la promotion de ses idées là un pas a été franchis.

Et ce n’est pas parce que le docteur a dit que le docteur a raison.

Christophe Jaming