Le magnétiseur touche-à-tout reste en détention

Nanteuil. Le magnétiseur soupçonné de treize viols et agressions sexuelles reste en prison. Après avoir été soudeur et boulanger, il veut être comptable.

Une formation l’attend. Elle l’attendra encore. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Poitiers a décidé, hier matin, de prolonger la détention provisoire de Patrick Averty, l’ex-magnétiseur de Nanteuil.

Il se trouve en détention depuis juin 2012. « Il faut que l’instruction se termine au plus vite », a noté le président de la chambre de l’instruction. Il faut dire que les investigations lancées contre le magnétiseur se sont révélées plus longues que prévu à la faveur de nouvelles plaintes le visant.

L’affaire débute en avril 2012

L’affaire débute en avril 2012 avec la plainte d’Isabelle, une trentenaire qui vient confier aux gendarmes ce qu’elle a subi. Au cours de sa deuxième séance chez le magnétiseur, elle a été victime d’atteintes sexuelles.
Elle raconte les caresses, les pénétrations digitales puis le rapport sexuel complet contre son gré. Très diminuée, la jeune femme ne trouve pas les ressources physiques et psychologiques pour s’opposer.

Une douzaine de victimes se manifestent(…)

Suite de l’article