Le quartier Bel Air de St-Etienne cache-t-il une secte?

Publié le 11 Mars 2013 à 16h30 par Benjamin Valla

©DR

Au plein cœur du quartier résidentiel Bel Air à Saint-Etienne se trouve une maison différente des autres : un temple Antoiniste. Construit en 1934, ce lieu de culte, officiellement classé comme « association culturelle » a été référencé comme secte par un rapport parlementaire en 1995, puis dédouané depuis. La rédaction de GagaMap a voulu en savoir plus en se rendant sur place.

Des centaines de stéphanois passent devant chaque jour en rentrant chez eux, sans se demander ce qu’il se passe à l’intérieur. Pourtant, des soupçons d’activités sectaires pèsent sur ce lieu. En un mot, l’Antoinisme est un mouvement religieux d’inspiration chrétienne, fondé en 1910 par un Belge, Louis Antoine. Cet homme s’est rendu compte en exerçant l’activité de médium qu’il était doté de « dons de guérisseur ». Selon lui, les maladies sont issues de notre imagination, et le fait de transformer les mauvaises pensées en de bonnes permettent la guérison. De son vivant, le père Antoine organisait des séances publiques, appelées « opérations générales » destinées à répandre par la prière « un fluide d’amour et de guérison » à son auditoire. Un siècle plus tard, cette opération est encore réalisée tous les jours dans les 64 temples répartis dans le monde, dont bien sûr celui de Saint-Etienne.

Justement, lors de ma visite, ce cérémonial était achevé. Le lieu était quasiment désert. À l’intérieur du temple, ni vitraux, ni décoration. Juste des bancs faisant face à une tribune, un portrait du père Antoine et un texte appelé « L’Auréole de la Conscience » écrit sur le mur du fond.

Temple Antoiniste - Saint-Etienne

Ce qu’il faut savoir, c’est que le culte Antoiniste prévoit aussi des consultations individuelles avec des « guérisseurs ». Alors après quelques minutes d’attente, deux voix de femme résonnent dans le couloir menant au temple. La consultation précédente était terminée…

« Non, l’Antoinisme n’est pas une secte, c’est un lieu de prière »

Ne sachant pas exactement de quoi je souhaitais être guéri, j’entre dans une petite pièce accolée au temple, dans laquelle un portrait du père est accroché. Une femme d’un certain âge me salue.« Bonjour, frère », me dit-elle, avant de me demander la raison de ma venue. J’évoque alors vaguement un mal être quotidien qui m’a poussé à chercher du réconfort là où je pouvais le trouver. Il n’en fallait pas plus pour que l’on me convainc que j’avais frappé à la bonne porte : « Donnez-moi votre prénom que je prie pour vous. (…). Le père Antoine vous aidera vous savez. Il ne faut jamais désespérer dans la vie. Le père vous a bien guidé parce qu’ici vous trouverez le réconfort. Vous avez choisi la bonne porte. »

Embleme du temple Antoiniste

Avant tout journaliste, je décide alors d’aborder le sujet qui fâche : l’aspect sectaire. Confiant mon hésitation à venir, étant donné certaines « rumeurs », je me fais couper la parole. « Vous savez frère, l’Antoinisme n’est pas une secte, c’est un simple lieu de prière. Quand vous viendrez, si vous venez, vous vous en rendrez compte. Bien sûr, il y a des gens mal intentionnés. Moi je vous dis simplement, si vous avez la pensée, il faut venir. »

Finalement que sait-on des sectes ? Aucune définition juridique ne le précise réellement. Selon l’Unadfi (Union Nationale des Associations de Défense des Familles), il s’agit d’un groupe démontrant un dévouement  fort ou excessif  envers une personne, une idée ou une chose, et utilisant des techniques de manipulation et persuasion contraires à l’éthique. Alors oui, le culte Antoiniste possède ses propres dogmes, manifeste un fort dévouement au Père Antoine et se veut être un lieu de réconfort et de guérison. Mais le culte « n’exerce pas d’influence totalitaire sur ses membres, ne leur dicte pas leur comportement à tenir dans le monde », selon le sociologue Dericquebourg, qui a étudié en profondeur le groupe. Alors peut-on qualifier ce culte de secte ? Peut-être, mais en tout cas, il ne possède pas les caractéristiques d’une secte dangereuse.

Source : http://www.gagamap.fr/article-immersion-secte