Le Vatican étudie le phénomène des sectes et nouveaux mouvements religieux



Une réunion interdicastérielle sur les sectes s’est déroulée jeudi à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican, sous l’égide du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Selon le dicastère, il s’agissait de réfléchir aux « réponses pastorales » aux défis présentés par les nouveaux mouvements religieux. Un thème, déclare un communiqué, qui mérite attention et réflexion.
Une quarantaine de participants issus de différents dicastères, des universités pontificales, de la Conférence épiscopale italienne ou encore du Vicariat de Rome ont travaillé ensemble sur ce thème des sectes.

Au Vatican, trois dicastères sont principalement chargés de l’étude de ce sujet : le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, la Congrégation pour l’évangélisation des peuples ainsi que les Conseils pontificaux pour la promotion de l’unité des chrétiens et de la culture.

25 ans que l’on étudie les sectes et nouveaux mouvements religieux

Depuis 1986, année de la publication du bref rapport provisoire intitulé « le phénomène des sectes et des nouveaux mouvements religieux, défi pastoral », fruit d’un questionnaire envoyé deux ans auparavant aux Conférences Episcopales, les Dicastères mentionnés ci-dessus ont poursuivi leur travail de réflexion en publiant une anthologie des textes de l’Eglise catholique (1986-1994) sur les Nouveaux Mouvements Religieux intitulé « Sectes et nouveaux mouvements religieux : textes de l’Eglise catholique (1986-1994) ». En 2003, fut publié le volume « Jésus-Christ porteur de l’eau vive. Une réflexion chrétienne sur le « New Age » par les Conseils pontificaux de la Culture et pour le Dialogue Interreligieux, auquel a fait suite, en 2004, une Consultation Internationale sur le New Age.

[…]

Suite de l’article