L’Eglise de Scientologie devant la justice belge

REGIONS | Mis à jour le jeudi 13 février 2014 à 9h08

  • La Chambre du conseil de Bruxelles doit en principe clôturer ce jeudi l’examen de deux dossiers concernant l’Eglise de Scientologie de Belgique. Une dizaine de responsables et de membres de la secte ainsi que deux associations risquent d’être renvoyés devant le tribunal correctionnel. La justice soupçonne notamment la Scientologie d’être une organisation criminelle.

    Le premier dossier remonte à 1996 déjà. C’est la grosse enquête sur les agissements de la Scientologie en Belgique, qui pourrait déboucher sur une condamnation de l’asbl Eglise de Scientologie de Belgique en tant qu’organisation criminelle.

    Une dizaine de personnes concernées

    Il est question d’exercice illégal de la médecine et de la pharmacie, d’escroquerie, d’extorsion, d’infraction à la loi sur les pratiques de commerce et à la loi sur la protection de la vie privée. Une dizaine de personnes physiques et deux personnes morales sont concernées. Le second dossier date d’avril 2008.

    Il fait suite à une plainte d’Actiris, l’organisme régional chargé du placement des demandeurs d’emploi. La justice soupçonne l’Eglise de Scientologie d’avoir publié de fausses offres d’emploi, destinées en réalité à recruter de nouveaux adeptes.

    Utiliser tous les recours possibles

    Si l’enquête a été longue et difficile, la procédure s’avère également semée d’embûches. Les avocats de la secte multiplient les demandes de remise, de devoirs d’enquête complémentaires et introduisent tous les recours possibles et imaginables. Ils devraient plaider la prescription, le dépassement du délai raisonnable et des problèmes d’emploi des langues. Si l’audience de ce jeudi est bien la dernière, la chambre du conseil rendra sa décision dans le mois.

    Philippe Carlot

    Source : rtbf