Lev Tahor: le Guatemala tente de localiser les membres de la secte

RCQC  |  Par Radio-Canada.caPublication: 13/03/2014 06:51 EDT

 

Le ministre guatémaltèque de l’Intérieur en coordination avec Interpol tente de localiser et d’identifier les membres de la secte Lev Tahor qui se sont réfugiés au Guatemala depuis une semaine, après avoir quitté l’Ontario.

L’émission The Fifth Estate, de CBC, confirme que six enfants et deux adultes de la secte ont consulté un avocat, afin d’avoir des renseignements en vue d’une éventuelle demande d’asile. Ces derniers résident présentement dans un hôtel de la ville de Panajachel, située à l’ouest de Guatemala City.

Les huit membres de la secte juive ultra-orthodoxe fondée par le rabbin controversé Shlomo Helbrans, sont arrivés au Guatemala le 4 mars dernier. D’autres membres de la secte avaient réussi à se rendre à Trinité-et-Tobago, mais ils avaient été expulsés du pays. De son côté, le frère de l’une des adultes de Lev Tahor se trouvant présentement au Guatemela a expliqué à Radio-Canada qu’un avocat guatémaltèque avait pris contact avec lui.

En entrevue avec Radio-Canada, il indique que l’avocat lui a dit avoir été approché par les membres de la secte au sujet d’une demande d’asile. L’avocat a refusé de s’occuper de leur cas, et a pris contact avec le frère de cette membre de Lev Tahor, qui se trouve en Israël. En effet, depuis plusieurs années, le frère tente de sortir ses proches de la secte.

L’homme n’a pas hésité à révéler son nom, mais pour ne pas permettre l’identification des enfants de sa soeur, Radio-Canada s’abstient de le nommer. Il indique avoir pris contact avec les autorités canadiennes, après avoir été mis au courant de l’affaire par l’avocat.

Les autorités québécoises et ontariennes accusent les membres de la secte Lev Tahor de faire subir de mauvais traitements aux enfants et de ne pas les scolariser correctement. Les dirigeants de la secte ont toujours nié ces accusations.

Source : Huffington post