Londres : scientologiquement unis par les liens du mariage

Le Point.fr – Publié le 

La Cour suprême ayant reconnu une chapelle scientologue comme « un lieu de culte légitime », le premier mariage vient d’y être célébré.

Louisa Hodkin et Alessandro Calcioli se sont dit "oui" dimanche en l'église de scientologie du quartier Blackfriars de Londres.
Louisa Hodkin et Alessandro Calcioli se sont dit « oui » dimanche en l’église de scientologie du quartier Blackfriars de Londres. © Rex/Sipa

D’après les photos publiées dans la presse, rien ne semble distinguer le mariage de Louisa Hodkin et Alessandro Calcioli (tous deux âgés de 25 ans) d’une cérémonie traditionnelle. La mariée porte une longue robe blanche et un voile assorti, le marié un sobre costume trois-pièces, tandis que leurs familles respectives leur lancent des pétales de roses séchées à la sortie de l’église. À un détail près : l’église en question appartient à la scientologie, leur union – célébrée dans le centre de Londres dimanche – étant la première cérémonie de mariage scientologue reconnue légalement en Angleterre.

Le couple a ainsi remporté une bataille légale de cinq ans. La Cour suprême de justice de Londres a accepté en décembre de reconnaître la chapelle située dans le quartier londonien de Blackfriars, haut lieu de la scientologie britannique, comme « un lieu légitime de culte ». Cette décision remettait en cause un jugement rendu en 1970 par la Haute Cour de justice, qui avait alors refusé de reconnaître les services conduits par la scientologie comme religieux.

Un porte-parole de l’église de scientologie a déclaré qu’il s’agissait d' »un jour historique pour l’égalité religieuse et la liberté pour tous auRoyaume-Uni ». Ce jugement de la Cour suprême crée ainsi un précédent, qui pourrait valoir au culte de nouveaux privilèges, notamment fiscaux.

Un « culte diabolique »(…)

Suite de l’article