Meurtres rituels d’enfants en Côte-d’Ivoire

 

ABIDJAN Mar 27 janvier 2015 11:42 HNE

(Reuters) – Au moins 21 enfants ont été enlevés en Côte-d’Ivoire depuis Décembre et la plupart ont été retrouvés morts avec leurs corps mutilés, selon les autorités, dans une vague de meurtres rituels certains résidents craignent peut être lié à des élections à venir.

chef de la police Brindou Mbia déclaré que les forces de sécurité avaient été placés en état d’alerte après la vague d’enlèvements d’enfants, mais il a refusé de spéculer sur ce qui était derrière les tueries.

Dans la capitale commerciale Abidjan, où au moins trois enfants ont été enlevés, les résidents ont exprimé leur inquiétude pour la sécurité de leurs petits.

Beaucoup ont dit les enlèvements étaient probablement liés au rituel des meurtres perpétrés par des hommes d’affaires et les politiciens corrompus, qui ont utilisé une partie du corps à des cérémonies censées conférer des pouvoirs surnaturels.

« Ce sont des pratiques mystiques et occultes», a déclaré Didier Kobenan, un électricien. « Ce est à propos de la magie noire et ils ont besoin de ces sacrifices humains pour obtenir de l’argent et le pouvoir. »

Les élections présidentielles et législatives sont prévues éventuellement avoir lieu vers la fin de l’année dans le plus grand producteur de cacao du monde et le moteur économique de l’Afrique occidentale francophone.

Une série d’enlèvements d’enfants a été enregistrée avant les élections en 2010.

Les enlèvements ont suscité des appels à l’action de l’agence de l’ONU pour les enfants UNICEF, qui a exhorté les autorités à faire tout son possible pour identifier rapidement les responsables.

«L’UNICEF est profondément préoccupé par l’enlèvement d’enfants et les corps mutilés qui ont été trouvés», le représentant de l’UNICEF en Côte-d’Ivoire, Adele Khudr, a déclaré dans un communiqué.

Dominique Ouattara, la femme de Presidente Alassane Ouattara, a appelé lundi pour la ministère de l’Intérieur à prendre des mesures pour protéger les enfants.

« Évitons de laisser des enfants sans surveillance, » dit-elle.

Source : Reuters – Traduction Google