Mexique: une secte empêche 300 enfants de fréquenter l’école publique

Le gouvernement de l’Etat mexicain du Michoacan (ouest) a proposé vendredi d’envoyer quelque 300 enfants du village de Nueva Jerusalen dans des écoles publiques des environs par crainte des menaces d’une secte qui domine la communauté locale.

« Devant le blocus de l’un des groupes qui se trouve à Nueva Jerusalen le transport sera assuré par les autorités du Michoacan et de cette manière on pourrait espérer que les enfants puissent commencer leurs classes lundi prochain », a dit à l’AFP un responsable de l’Etat, Fernando Cano.

Les membres de la secte créée à Nueva Jerusalen il y a environ quarante ans après une supposée apparition de la Vierge Marie, ont détruit au mois de juillet les deux écoles publiques que comptait la localité. Lundi dernier, jour de la rentrée scolaire au Mexique, ils ont empêché par la force, avec coups et bousculades, que les parents qui le souhaitaient reçoivent l’enseignement de maîtres laïcs.

La secte impose à ceux qui veulent étudier dans le village de le faire exclusivement dans leur école paroissiale, non reconnue par l’Eglise catholique.

En l’absence de bâtiments, Cano a indiqué que les options qui s’offrent aux parents laïcs du village est d’envoyer leurs enfant dans des bâtiments provisoires, des caravanes ou dans des lieux loués dans la localité. Mais il a souligné que cela pourrait générer de nouveaux affrontements.

Les laïcs, minoritaires dans la localité, accusent le gouvernement du Michoacan de céder aux pressions de la secte et ont exigé de pouvoir emmener leur enfants suivre les cours auprès de maîtres de l’école publique.

« Le gouvernement cède finalement à ce que veut la partie opposée à l’éducation et ne défend pas nos droits », a dit à l’AFP Oscar Montero, un dissident de la secte.

« Les gens ne vont pas accepter que les cours soient donnés ailleurs », a-t-il dit. Il ne souhaite pas toutefois de nouveaux affrontements: « Si nous ne pouvons pas compter sur des garanties suffisantes de la part des autorités de l’Etat, les classes ne commenceront pas », a-t-il annoncé.

La secte de Nueva Jerusalen, qui prévoit une fin du monde imminente, interdit à ses membres de regarder la télévision, de lire les journaux, de posséder des téléphones cellulaires et même de pratiquer le sport. Les femmes ne peuvent pas porter de pantalon ni sortir la tête découverte.

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20120825.AFP6656/mexique-une-secte-empeche-300-enfants-de-frequenter-l-ecole-publique.html