MICHEL COLLIN DIT CLÉMENT XV, LE PAPE DU PETIT VATICAN

Le père Joseph a suivi Clément XV pendant sept années, de 1967 jusqu’à sa mort. Photo ER

Le père Joseph a suivi Clément XV pendant sept années, de 1967 jusqu’à sa mort. Photo ER

Tous les chemins menaient à Clémery, à une dizaine de kilomètres de Pont-à-Mousson, à partir des années 60.

Au décès de Jean XXIII, le 3 juin 1963 au Vatican, Michel Collin, selon les prophéties et le troisième secret de Fatima, s’est déclaré comme son successeur et a pris le nom de Clément XV, dès le dimanche 9 juin à Clémery, au petit Vatican, où une cour de cardinaux, évêques, prêtres et religieuses a été nommée par ses soins.

Des fidèles de Belgique, Allemagne, Suisse, Italie, Canada et États-Unis convergeaient vers le petit Vatican, une ferme à l’entrée du village de Clémery, mise à disposition par une famille d’agriculteurs.

Depuis la mort de Clément XV, le 23 juin 1974, « la mission de prières continue dans la simplicité, on attend un signe du ciel », explique le père Joseph qui était encore au séminaire, en 1967, quand il a été convaincu par Michel Collin et a décidé de rester à Clémery.

C’est toujours lui qui reçoit dans « un lieu de pèlerinage où on continue la mission de prière » : « On est calme, on ne dérange personne sauf les habitants des cieux », souffle-t-il. Le père Joseph craint « le réveil des esprits ennemis » et pour sa sécurité : « Quand la chapelle de la base navale de Toulon a été vandalisée en décembre 2012, aucun ministre ne s’est exprimé, aucun ne prend la défense des religieux ».

Plutôt habitué à recevoir des pèlerins de différents pays, le Père Joseph accepte d’expliquer la mission de Clément XV pour mettre fin aux calomnies. Il remet un exemplaire de « L’élu du ciel », un recueil qui commence par un rappel de la vision prophétique de saint Jean Bosco, le 30 mai 1862. Selon l’ouvrage, celle-ci décrirait « l’arrivée miraculeuse du pape mystique Clément XV […] dont on parlera encore, comme du troisième secret de Fatima ».

Il savait qu’il serait pape

« La mission du pape s’est terminée à sa mort. Il n’a pas de successeur sinon nous serions une secte », affirme le père Joseph, ajoutant que « la Vierge continue ses apparitions ». Clément XV racontait que la Sainte Vierge lui était apparue dans son jardin de Clémery, le 4 novembre 1960.(…)

Suite de l’article