Olivier Manitara – Le gourou de la secte vénérait surtout l’argent

GRAND SUD : DÉMANTÈLEMENT DE LA SECTE « CULTURE SOLAIRE » À MONTLAUR (12)

Article du 24/11/2000

Neuf des dix personnes interpellées, mardi, à la secte de la « Culture Solaire » à Montlaur dans le Sud-Aveyron ont été mises en examen, hier, par la juge d’instruction de Millau. Aujourd’hui, l’heure est aux interrogations quant aux pratiques illicites d’un mouvement pour le moins hermétique.

Géographiquement situé au coeur d’un triangle Saint- Affrique/Camarès/Montlaur, le « Domaine Terranova » de Poulan, où s’exercent depuis cinq ans les activités de la secte, est aussi orienté plein sud par rapport à ce soleil que ses adeptes semblent vénérer de toutes les façons. L’été, certains voisins -rares en ces lieux quasi-désertiques- auraient même vu quelques personnes se promener dans le plus simple appareil…

« Nous sommes tout simplement bien là où nous vivons, au contact total de la nature. Franchement, je ne comprends pas ce qui nous tombe dessus. Nous sommes pacifistes et animés d’aucune mauvaise intention », raconte Carole X., la seule sur les dix interpellés -et aussi la première- à être sortie du Palais de justice sans mise en examen. « La vie ici à Poulan n’a rien de compliqué, on ne se prend pas la tête. Tout le monde, résident permanent ou occasionnel (1) peut s’y épanouir librement », renchérit cette dame qui vit ici avec ses deux enfants depuis 1995, date de la création d’un mouvement clairement répertorié dès l’année suivante comme une secte (voir le rapport officiel de la commission d’enquête parlementaire de 1996).

UNE DELINQUANCE FINANCIERE OPAQUE

Moins diserte lorsqu’il s’agit de trouver une explication quant à la liste des infractions énumérées par la justice, et particulièrement celles à caractère financier, Carole X. avoue être « surprise et déçue à la fois, même si je sentais bien qu’il se passait des choses pas toujours très claires dans notre dos ». La jeune femme emploie volontiers le pluriel dans ses propos, laissant entendre, tout comme d’ailleurs la gendarmerie saint-affricaine auteur du spectaculaire coup de filet de mardi, qu’elle et ses camarades mis en examen seraient des « victimes plutôt que des complices de manoeuvres qui nous échappaient ».

[…]

Suite de l’article :  http://www.ladepeche.fr/article/2000/11/24/99925-le-gourou-de-la-secte-venerait-surtout-l-argent.html