Pérou : le chef d’une secte retrouvé mort

Le chef de la secte religieuse chilienne accusé d’avoir tué un nouveau-né au cours d’une cérémonie rituelle au Chili, a été retrouvé mort dans une maison de Cuzco (sud-est du Pérou), selon la police péruvienne.

« Il a été confirmé que le corps retrouvé dans une maison, pendu à une corde, était le ressortissant chilien Gustavo Castillo Gaete, 36 ans, recherché dans son pays pour la mort d’un bébé », a déclaré hier le général Javier Avalos, chef de la police de Cuzco.

Gustavo Castillo Gaete a été retrouvé hier matin dans un immeuble abandonné de Cuzco.

« Le cadavre était pendu à une corde, nous avons relevé les empreintes digitales et nous les avons envoyées à Interpol au Chili. Les résultats ont été positifs », a-t-il déclaré.

Le chef de la police a indiqué que des policiers d’élite travaillaient à la recherche du chef de la secte depuis qu’Interpol, au Chili, avait signalé la présence du chef de la secte religieuse à Cuzco.

Selon les informations des autorités chiliennes, Castillo Gaete, qui se fait appeler « Antares de la luz » (Antarès de la lumière), serait parti au Pérou le 19 février, comme quatre autres personnes.

La police de Santiago affirme que le chef de la secte était le père de l’enfant, tué le 23 novembre dernier, soit deux jours après sa naissance. Le nouveau-né avait été brûlé vif dans une ferme chilienne, au cours d’une cérémonie rituelle prétendument destinée à « sauver le monde » avant sa fin prévue le 21 décembre 2012, selon des interprétations de la prophétie maya.

[…]

Suite de l’article