Personnes âgées : attention aux sectes en maison de retraite

Apres les dernières déclarations de la ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de la dépendance, Michèle Delaunay, selon lesquelles en France, plus de 600 000 personnes âgées subiraient des maltraitances, les réactions sont nombreuses. La mission Miviludes notamment nous rappelle qu’une autre forme de maltraitance doit également être surveillée : celle de la maltraitance financière due à certaines sectes sans scrupules.

La mission Miviludes

La mission (MIVILUDES) est une Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Il s’agit plus précisément d’un organisme dépendant de  l’Etat Français et dont la mission est  l’observation et l’analyse des abus et dérives dus aux sectes.
D’après certaines études, il s’avérerait que  certaines personnes peu scrupuleuses appartenant à des sectes, auraient déjà usé de leur influence auprès de personnes âgées psychologiquement vulnérables afin de leur soutirer de l’argent. Il s’agit là d’une autre forme de maltraitance  qui doit être également combattue.

Leurs propositions

D’après Hervé Machi, le secrétaire général de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), il faut dès que possible, proposer un plan évitant que les sectes puisse toucher des dons  ou bien des legs, de la part des personnes âgées vulnérables. Toujours, selon lui, il faudrait restreindre ce droit aux seules associations reconnues d’utilité publique.

Cas de maltraitances financières en maison de retraite

La mission Miviludes met en garde le grand public, contre les représentants de certaines sectes qui essaient de s’introduire dans les maisons de retraite en tant que membres d’associations spécialisées dans l’assistance aux personnes âgées. En effet, il est déjà arrivé à maintes reprises que des personnes malintentionnées profitent de leur présence en maison de retraiteafin de gagner la confiance de personnes âgées rendues vulnérables par l’âge et l’isolement affectif  afin de leur soutirer de l’argent sous forme de dons à leur association. Il faut savoir qu’il existe aujourd’hui une loi qui interdit, selon l’article 909 du code civil, que des personnes intervenant en maison de retraite ou en établissement spécialisé reçoivent des legs ou des dons provenant des patients. Néanmoins, aucune loi n’a encore été promulguée afin de protéger les personnes âgées maintenues à domicile, de tels abus.

 

source : http://blog-maison-de-retraite.retraiteplus.fr/3603-personnes-agees-attention-aux-sectes-en-maison-de-retraite