« Plusieurs dizaines de milliers de Belges sont touchées par les dérives sectaires »

Le Vif

Source: Belga
lundi 24 mars 2014 à 18h02

Pour ses vingt ans d’existence, la fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme (FECRIS) tire la sonnette d’alarme. Les sectes sont en augmentation et diversifient de plus en plus son champ d’action.

 

La fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme (FECRIS)a organisé son colloque annuel à la Chambre des représentants, ce lundi à Bruxelles, à l’occasion de ses 20 années d’existence. L’événement, qui a réuni environ 130 personnes et était organisé avec l’asbl belge d’aide aux victimes des sectes AVISO, a notamment mis en exergue la nécessité d’une meilleure coordination au niveau international dans la lutte contre les mouvements sectaires.

Basée à Marseille, la FECRIS regroupe actuellement 58 associations, principalement en Europe, dont AVISO. A l’heure des nouvelles technologies et face à des mouvements sectaires qui peuvent se transformer, se déguiser ou se déplacer, la volonté de ces associations est plus que jamais de se fédérer au niveau international, explique André Frédéric, député fédéral et président d’AVISO.

Depuis environ une dizaine d’années, on constate une augmentation du phénomène et une diversification du champ d’actions des mouvements sectaires. « On est passé des organisations dites apocalyptiques à d’autres secteurs d’activités comme le développement personnel, la formation professionnelle et le domaine de la santé. Dans ce dernier cas, on voit des gens abandonner des thérapies classiques pour se laisser vendre de la biologie totale des êtres vivants, de la transmission de la lumière ou du respirianisme », un mouvement selon lequel l’homme pourrait se nourrir exclusivement de lumière, poursuit André Frédéric, qui a également présidé le groupe de travail sur les sectes au Parlement fédéral.(…)

Suite de l’article