Procès de la secte à Lisieux. « La secte est une cage virtuelle séduisante qui vous emprisonne »lisieux

Secte à Lisieux : « C’était affreux »
Après une interruption de séance, l’audience a repris au tribunal correctionnel de Lisieux au procès de la secte « le parc d’accueil », qui s’est ouvert ce lundi.

La gourou, une ancienne professeur d’anglais de 57 ans autoproclamée « l’épouse de Dieu », a demandé le renvoi du procès, ce qui lui a été refusé par le tribunal.

Plusieurs témoins sont entendus à huis clos depuis ce lundi matin. Le procès doit se dérouler sur deux jours.

« La secte, une cage virtuelle »

Au tribunal, la présidente de l’UNADFI, Catherine Picard, a déclaré : « La victime sectaire est une victime particulière car il lui faut un temps souvent long pour réaliser qu’elle est victime ; elle s’est retirée au fil du temps pour ne plus appartenir qu’à une personne et ses diktats, pour ne plus disposer d’aucune autonomie. L’emprise est très déconstructive. »

Un expert psychiatre spécialisé a indiqué au tribunal : « La secte est une cage virtuelle, sécurisante, qui vous maintient mais qui vous emprisonne. Dans un 1er temps, on ne peut pas convaincre une victime de secte, on ne peut que l’écouter ».

Source : http://www.ouest-france.fr/region/normandie_detail_-Proces-de-la-secte-a-Lisieux.-La-secte-est-une-cage-virtuelle-seduisante-qui-vous-emprisonne-_40810-2137313_actu.Htm