Royaume-uni – Les bébés devront subir une transfusion sanguine malgré l’objection de leurs parents témoins de Jéovah

 

Juge de la Haute Cour accepte de proceedure malgré les objections de ses parents pour des motifs religieux

Détail émergé dans une décision écrite suite à une audition à la Division de la famille de la Haute Cour de Londres

Détail émergé dans une décision écrite suite à une audition à la Division de la famille de la Haute Cour de Londres  Photo: Alamy

Par les agences

12h22 GMT le 3 mars 2014

Un juge de la Haute Cour a donné son autorisation pour un bébé de subir des transfusions sanguines lors d’une opération en dépit des objections de ses parents pour des motifs religieux.

M. Justice Keehan avait été dit par un spécialiste que le bébé – dont les parents sont des Témoins de Jéhovah – eu une maladie cardiaque complexe et pas » perspective à long terme de survie » si il n’a pas eu la chirurgie cardiaque.

Les parents de l’enfant avaient convenu de la chirurgie, mais ont dit qu’ils ne pouvaient pas consentir à leur fils – qui est âgé de quelques semaines – recevoir du sang.

Mais le juge a conclu que Keehan recevoir du sang était dans le meilleur intérêt du petit garçon – nonobstant » objections compréhensibles de ses parents ».

Le juge n’a pas permis d’identifier le petit garçon, mais dit que les médecins de l’Hôpital de Birmingham enfants avaient demandé une ordonnance que la chirurgie pourrait procéder à des transfusions sanguines.

 » Leur objection est sur la base de leurs croyances religieuses que les Témoins de Jéhovah et ils ne peuvent pas consentir à (leur fils) de produits sanguins pendant ou après la chirurgie. Je comprends et compatis avec la position de ces parents tout », a déclaré le juge Keehan.

 » Du recul et en regardant bien-être intérêt (de bébé), je n’ai aucun doute que ce soit qu’il est dans son intérêt de se soumettre à la chirurgie qui est proposé ».

Il a ajouté: » Sur la base que c’est mon point de vue, il est inévitable qu’il doit recevoir des transfusions sanguines au cours ou à la suite de la chirurgie.

 » Par conséquent, je suis de nouveau de la vue, en dépit des objections compréhensibles des parents pour des motifs religieux, qu’il est dans (ses) bien-être intérêt à recevoir des produits sanguins fois au cours de la chirurgie et, si nécessaire, après il. »

Source : the telegraph – Traduction Google