Secte : Les jéhovistes ouvrent leur première boutique en Seine-Maritime

La secte américaine des Témoins de Jéhovah, connue pour ses refus de soins et les milliers de cas de pédophiles cachés aux autorités, a ouvert une boutique à Rouen.

jw.org store.pngFace à la stagnation, voir à la baisse de ses effectifs, le mouvement jéhoviste a choisi de reproduire les « stores » scientologues. Au menu, livres et brochures, discours récité par coeur par l’adepte qui vous accueille, pseudo cous bibliques et accès à l’Internet dédié à la secte. Financé par le siège français de la secte, situé dans l’Eure, ce lieu est le tout premier à ouvrir à travers le monde. S’il permet de recruter de nouvelles victimes, le concept devrait se multiplier à travers le monde.

L’un des problèmes liés à la secte est la dissimulation d’actes pédophiles. L’affaire Candace Conti en est un exemple frappant. La victime, âgée de 9 à 10 ans au moment des faits, déclare avoir subi des sévices sexuels de la part de Jonathan Kendrick, un Témoin de Jéhovah pédophile et récidiviste. En juin 2012, la Cour supérieure du comté d’Alameda, en Californie, a condamné non seulement Kendrick, mais aussi la société Watchtower elle-même à cause de sa politique de non-dénonciation des pédophiles aux autorités compétentes. Ainsi, la société Watchtower a été condamnée à verser 21 millions de dollars de dommages punitifs à la plaignante, plus 40 % des 7 millions de dollars de dommages compensatoires. La secte a fait appel de la décision.[…]

Suite de l’article