Sectes : les seniors de plus en plus ciblés

Le président de la Miviludes, Serge Blisko, a remis jeudi son rapport annuel au premier ministre, Jean-Marc Ayrault.
Le président de la Miviludes, Serge Blisko, a remis jeudi son rapport annuel au premier ministre, Jean-Marc Ayrault.Crédits photo : BERTRAND GUAY/AFP

Selon le dernier rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), les groupes sectaires n’hésitent pas à approcher les personnes âgées dans les maisons de retraite.

Signe que la structure est dorénavant bien connue mais aussi que le phénomène sectaire en France est loin de reculer, la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) est de plus en plus saisie. Alors qu’en 2011, les saisines, au nombre de 2300, avaient progressé de 25 % par rapport à 2010, la tendance à la hausse se confirme en 2012 puisque sur les huit premiers mois, les signalements ont augmenté de 22 % par rapport à la même période 2011.

«En cas de saisine, nous demandons aux forces de l’ordre de mener des vérifications et si nécessaire nous informons les procureurs, alertés de 50 à 100 cas par an en général», indique le président de la Miviludes, Serge Blisko, qui a remis jeudi son rapport annuel au premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Victimes au sein de maisons de retraite

Dans ce document, l’accent est mis sur les dérives sectaires qui frappent les personnes âgées. Un phénomène émergeant, selon Serge Blisko et qui prendra forcément de l’ampleur. «Nous comptons 2,5 millions de personnes de plus 80 ans. En 2040, elles seront 7,5 million», dit-il. Une catégorie de plus en plus importante et qui devient donc un «nouveau marché» pour les sectes à la recherche de secteurs porteurs.

Proies faciles quand elles sont isolées à leur domicile et coupées de leur famille, les personnes âgées peuvent aussi devenir des victimes au sein de maisons de retraite où des groupes, sous couvert de démarches spirituelles, se rapprochent d’elles. Ces manœuvres d’approche ne sont la plupart du temps que frauduleuses pour prendre les biens mais il peut y avoir aussi emprise mentale. La Miviludes a d’ailleurs reçu plusieurs appels de responsables d’établissements signalant «des groupes inquiétants». Objectif prochain de la mission interministérielle: former les responsables de ces structures à mieux repérer les risques sectaires.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/04/25/01016-20130425ARTFIG00645-sectes-les-seniors-de-plus-en-plus-cibles.php