Suisse – Les témoins de Jéhova en guerre contre Halloween

« On peut passer de bons moments en famille sans participer à des fêtes macabres. » Cette forte sentence, accompagnée d’une photo de famille idéale digne de la « Petite maison dans la prairie », est tirée d’un document distribué cette semaine, en pleine heure de pointe, au pied de la rue du Petit-Chêne, pile en face de la gare de Lausanne.

Des témoins de Jéhovah y distribuaient ce petit fascicule censé nous donner « La vérité sur Halloween », et qui abordait d’autres thèmes comme le sexe avant le mariage ou… « le plumage du manchot empereur ». Sur la couverture, une photo représentant une femme en train de lire un livre illustré d’un dessin de sorcière, et un grand « Réveillez-vous ! »

Régulièrement critiquée pour son aspect purement mercantile, en Suisse, la fête doit-elle maintenant faire face à un front de la foi ? « En Suisse, les Témoins de Jéhovah cherchent un moyen de se distinguer des autres religions, du coup ils tentent de mener une sorte de combat d’importation américaine contre cette fête, jugée païenne », explique le sociologue des religions Christophe Monnot. Un combat qui tombe un peu à plat selon lui, puisque la dénonciation d’une fête « macabre » ou « païenne » n’émeut guère l’Helvète moyen, de toute façon peu captivé par les citrouilles, les sortilèges et la traditionnelle chasse aux bonbons.

Contacté à Renens, à la Salle du Royaume (le lieu de culte), un membre des témoins de Jéhovah confirme qu’une action de distribution a bien été planifiée à Lausanne pour Halloween, comme c’est régulièrement le cas pour Pâques ou Noël, fêtes également refusées par sa religion. Il dénonce le fond « satanique » de l’événement, qui parle de mort et pousse les enfants à porter des masques malsains.

Rappelons que le droit de distribuer de tels documents, à caractère politique ou religieux, est garanti par la Constitution fédérale et que la police du commerce n’a pas eu, dans le cas présent, à donner son feu vert.

Source : (Le Matin)CH. Par Raphaël Pomey – relayé par le CCMM