Propagande Scientologue en Afrique du Sud – Communiqué de presse

Communiqué :

 

La tournée de bienveillance des ministres volontaires de Scientologie en Afrique a eu l’honneur de se joindre aux milliers de personnes venues rendre hommage à Sa Majesté Mampuru II le 25 janvier, lors des célébrations annuelles de la Journée Mampuru.

Décrit un jour par Nelson Mandela comme le premier combattant de la liberté de la nation, Mampuru II fut assassiné en 1883 pour avoir mené une campagne de résistance contre la domination coloniale. La boucle fut bouclée 130 ans plus tard : en avril 2013, l’établissement pénitentiaire de Pretoria, où il a été exécuté, a été officiellement rebaptisée Zone de gestion Roi Mampuru.

Le président sud-africain Jacob Zuma a décrit le roi Mampuru II en ces termes:

« L’histoire de nos luttes est riche des récits des chefs traditionnels héroïques qui ont refusé de se laisser intimider par les régimes coloniaux. Ils se sont battus avec tout ce qu’ils avaient en leur possession pour protéger leur terre et leur peuple de la répression systématique qui, au long des siècles, a dépouillé les peuples autochtones de notre pays de toute dignité humaine, de la décence et des droits humains. »

C’est dans cette même tradition de respect des droits des peuples d’Afrique du Sud que le responsable des ministres volontaires a pris la parole devant les chefs traditionnels et plus de 30 000 personnes réunies à Limpopo pour célébrer la Journée Mampuru 2014. Il s’est engagé, au nom de tous les ministres volontaires de Scientologie d’Afrique du Sud, à se montrer digne de l’héritage de Mampuru II, en apportant de la formation et de l’aide individuelle pour garantir la liberté et la dignité des peuples d’Afrique du Sud.

Les ministres volontaires ont rencontré de nombreux chefs traditionnels. Ils ont organisé des séminaires, y compris une conférence spéciale destinée auxsangomas – les guérisseuses traditionnelles, sur les outils développés par Ron Hubbard qui permettent de localiser les éléments susceptibles de prédisposer une personne à une maladie ou une blessure et d’apporter un soulagement.

Tous ont été invités à visiter la tente jaune vif et à en apprendre davantage sur le programme, ou à profiter de l’aide d’un ministre volontaire pour résoudre n’importe quel problème de la vie quotidienne.

Le programme des ministres volontaires a été expressément conçu pour être utilisé par n’importe qui, scientologue ou non. Quelle que soit sa culture ou ses croyances, on peut se former comme ministre volontaire et utiliser ces outils pour aider sa famille et sa communauté. Et tous sont invités à le faire.

Les ministres volontaires, qui ont à leur disposition des techniques efficaces pour résoudre les difficultés de toutes sortes, sont fidèles à leur slogan : « Quel que soit le problème, on peut y faire quelque chose. »

Transcendant les barrières ethniques, culturelles et religieuses, le programme des ministres volontaires est destiné à toux ceux qui ont besoin d’aide. La formation de ministre volontaire est gratuite. Elle est à la disposition de toute personne désireuse d’aider les autres, sur le site des ministres volontaires www.volunteerministers.org

L’Eglise de Scientologie a récemment publié la brochure Scientologie : notre aide – Les ministres volontaires de Scientologie : On peut y faire quelque chose, afin de répondre aux demandes d’information sur ce programme. Cette brochure est disponible sur simple demande.

Lors de la création du Programme des ministres volontaires, Ron Hubbard écrivit : “Si quelqu’un n’aime pas le crime, la cruauté, l’injustice et la violence de cette société, il peut y faire quelque chose. Il peut devenir un ministre volontaire et aider à civiliser cette société, à lui apporter conscience, bonté et amour, et à la libérer du calvaire en y insufflant confiance, décence, honnêteté et tolérance.”

 

COMMUNIQUE DE PRESSE – Exemple type d’une propagande…

 C’est beau, c’est jolie, c’est la scientologie !!!

 

L’année 2013 a été marquée par des réalisations exceptionnelles pour le département chargé de la dissémination internationale de la religion de Scientologie et pour les éditeurs des ouvrages religieux de son fondateur, Ron Hubbard.

En 2013, Golden Era Productions, département chargé de la dissémination internationale de la religion de Scientologie, et Bridge Publications Inc., éditeur des ouvrages religieux de Ron Hubbard, se sont vu décerner 238 récompenses techniques et artistiques pour la qualité de leur travail, qu’il s’agisse de livres ou de réalisations audiovisuelles.

Ces diverses récompenses concernent une large gamme de disciplines et de produits, allant des techniques de reliure, de coupe et d’emballage des livres et autres imprimés, au design des sites internet, en passant par la cinématographie, les effets spéciaux et l’animation.

Sept de ces prix ont récompensé la qualité des sites internet de l’Eglise, 107 ses documents audiovisuels et 124 ses livres et imprimés.

Un prix AVA de platine a ainsi récompensé, dans la catégorie productions vidéo / religion, le film Scientologie : les fondements de la pensée, qui illustre le livre de Ron Hubbard, fondateur de la Scientologie. Ce film de 90 minutes présente les principes fondamentaux de la religion de Scientologie, combinant la puissance du texte écrit avec les derniers développements de l’animation numérique.

Les AVA sont décernés par l’Association des professionnels du marketing et de la communication (AMPC).

Le documentaire L’Age de la Peur a obtenu un prix Hermes Creative de platine. Tourné en Allemagne et en Autriche, ce long métrage a été réalisé à partir de plus de 80 interviews d’experts psychiatres, d’historiens et de victimes de violations des droits de l’homme de la part de la psychiatrie.

Le spot publicitaire de Scientologie Knowledge (Connaissance), diffusé lors du Super Bowl, a obtenu un prix Davey Best of Show dans la catégorie des publicités sans but lucratif.

Bridge Publications a de nouveau remporté cette année le prestigieux prix Manufacturing Leadership 100 Award [récompensant les projets et les entreprises manufacturières les plus performants ayant accompli des prouesses dans des domaines tels que l’excellence opérationnelle, le développement durable, la chaîne de valeur, le développement personnel des équipes, l’innovation, la mise en valeur d’un secteur d’activités et l’esprit d’entreprise].

Bridge Publications fait partie des entreprises lauréates des President Circle Awards, statut créé en 2013 par le président de Manufacturing Leadership et réservé à celles qui ont obtenu un Manufacturing Leadership 100 Award pendant trois années consécutives.

Parmi les autres récompenses, citons aussi le Sappi North American Printers of the Year, trois prix Gold Ink, deux prix BIA (Industries de la reliure d’Amérique) Product of Excellence, 5 prix Aurora, 3 prix Accolade Competition et 4 prix Communicator.

Bridge a également obtenu 4 Benny Awards cette année. Créés en 1952, les Benny, ainsi nommés d’après Benjamin Franklin, est le plus ancien et le plus grand concours international d’arts graphiques. Il est organisé par l’Association des industries d’impression. Des milliers de candidats concourent pour le prestigieux Benny et les lauréats représentent les plus hauts standards en matière de qualité industrielle.

« J’attribue ces performances à la mise en application des principes d’organisation de Ron Hubbard dans le domaine administratif », a expliqué un porte-parole de Bridge Publications. « Notre personnel, du niveau des cadres jusqu’aux opérateurs, a lu et applique méticuleusement les principes d’organisation de Ron Hubbard dans nos ateliers. A cause de cela, la qualité de nos produits est, de façon routinière, supérieure aux standards de l’industrie. »

« Nous avons une équipe très dévouée pour fabriquer ces produits », a déclaré un porte-parole de Golden Era Productions. « Chacun de ses membres fait le maximum pour aller encore plus loin du point de vue de la technique et de la créativité, et c’est ce que ces Prix récompensent. »

Bridge Publications produit et distribue tous les livres de Dianétique et de Scientologie pour les Amériques, l’Asie, l’Océanie et l’Afrique, ainsi que toutes les conférences enregistrées et les réalisations audiovisuelles au niveau international.

Golden Era Productions est le département chargé de la dissémination internationale de la religion de Scientologie.

Source : repandre.com

COMMUNIQUE DE PRESSE – La scientologie organise un séminaire en Ouganda

 

Les ministres volontaires de Scientologie organisent un séminaire dans le village de Wobulenzi, au Centre de l’Ouganda.

A une soixantaine de kilomètres au nord de Kampala (Ouganda), dans le district de Luwero, les habitants de Wobulenzi ont appris une leçon importante lors d’un séminaire sur la résolution des conflits organisé par les ministres volontaires de Scientologie.

Le maire et les instituteurs faisaient partie des 900 participants au programme, mis sur pied par une équipe de ministres volontaires de Scientologie basée à Kampala.

Sur le thème « Comment résoudre les conflits », les méthodes présentées sont celles qui ont été développées par l’écrivain Ron Hubbard, humaniste et fondateur de la Scientologie. Ce thème est l’un des 19 sujets du « Manuel de Scientologie », disponibles sous forme de cours gratuits en ligne sur le site www.scientologie.fr et sur www.volunteerministers.org, site des ministres volontaires de Scientologie.

En fait, le responsable du groupe, Pehaiah Paul M. Teba, a découvert ce programme en 2007 sur le site des ministres volontaires, alors qu’il faisait des recherches en ligne pour trouver des solutions aux nombreux problèmes rencontrés par les gens de son pays. Depuis lors, il a organisé des centaines de séminaires pour plusieurs milliers de personnes dans des écoles, des églises et des villages, en Ouganda et dans les pays voisins.

37 % de la population subsiste avec moins de 1,25 US $ par jour, et des années de guerre civile ont décimé des régions entières du pays.

Savoir comment résoudre des conflits est utile dans de nombreuses situations de la vie des villageois de Wobulenzi : depuis la résolution des disputes entre agriculteurs et éleveurs jusqu’au raccommodage d’amitiés et de mariages menacés par des différences apparemment insolubles.

Voici les témoignages de quelques participants : « J’ai appris comment la communication peut résoudre un grand nombre de problèmes ». « J’ai appris à être honnête et fidèle, et la façon de résoudre les conflits.» « Cela va nous aider à résoudre les conflits dans nos villages.»

Tout groupe souhaitant apprendre ces techniques peut demander un séminaire gratuit sur place, par un ministre volontaire. Le programme des ministres volontaires a été expressément conçu pour être utilisé aussi bien par les Scientologues que par les non Scientologues. Quelle que soit sa culture ou ses croyances, n’importe qui peut se former en tant que ministre volontaire et se servir de ces outils pour aider sa famille et sa communauté. Tous sont les bienvenus.

Les ministres volontaires, qui ont à leur disposition des techniques efficaces pour résoudre les difficultés de toutes sortes, sont fidèles à leur slogan : « Quel que soit le problème, on PEUT y faire quelque chose. »

Transcendant toutes les frontières ethniques, culturelles et religieuses, le programme des ministres volontaires est destiné à tous ceux qui ont besoin d’aide. La formation de ministre volontaire est gratuite. Elle est à la disposition de toute personne qui souhaite aider les autres, sur le site des ministres volontaireswww.volunteerministers.org.

L’Église de Scientologie vient de publier une nouvelle brochure : Scientologie, notre aide : les ministres volontaires de Scientologie – On peut y faire quelque chose, pour répondre aux demandes de d’informations sur ce programme caritatif. Pour en savoir plus ou lire un exemplaire de la brochure, visitez le site www.scientologie.fr.

En créant le programme des ministres volontaires, Ron Hubbard écrivit: “Si quelqu’un n’aime pas le crime, la cruauté, l’injustice et la violence de cette société, il peut y faire quelque chose. Il peut devenir un ministre volontaire et aider à civiliser cette société, à lui apporter  conscience, bonté et amour, et à la libérer du calvaire en y insufflant confiance, décence, honnêteté et tolérance.”

Source : espace datapress

Raël soutient que nos cheveux agiraient comme des antennes

GENEVE – Dans un communiqué de presse adressé ce jour aux médias, le leader spirituel du Mouvement Raëlien affirme que nos cheveux agiraient comme des antennes.
« Certains rapports récents ont révélé que les autochtones américains enrôlés dans l’armée pendant la guerre du Vietnam comme pisteurs, n’ont pas simplement été « autorisés » à garder leurs cheveux longs, mais ont été « tenus » de garder leurs cheveux longs.
Selon ces mêmes rapports, si on coupait les cheveux des recrues autochtones selon les coupes militaires habituelles, ces derniers ne pouvaient plus « sentir » l’ennemi, ils ne pouvaient plus accéder à un « sixième sens », leur « intuition » n’était plus fiable, ils ne pouvaient plus aussi bien « lire » les signes subtils, ni accéder à de l’information extrasensorielle subtile ».
Selon Raël, nos cheveux agiraient comme des antennes :
« Le cerveau de l’homme est comme un gros émetteur capable d’envoyer une multitude d’ondes et de pensées très nettes. La télépathie n’est en fait rien d’autre. Mais cette espèce d’émetteur a besoin d’antennes. Les antennes, ce sont les cheveux et la barbe. D’où l’importance de ne pas raser le système pileux d’un être qui aura à s’en servir. Vous avez sûrement remarqué que beaucoup de vos savants avaient des cheveux très longs et souvent une barbe; les prophètes et les sages également. Vous comprenez mieux pourquoi maintenant ».
« Ils expliquent également l’histoire biblique de Samson ayant perdu son pouvoir après qu’on lui ait coupé les cheveux. « Il pouvait communiquer avec nous directement, par télépathie, grâce à ses « antennes » naturelles : ses cheveux. Et les créateurs pouvaient alors lui venir en aide dans les moments difficiles. Quand Dalila lui eut coupé les cheveux, il ne put plus appeler à l’aide, mais quand ses cheveux eurent repoussés, il retrouva sa « force », c’est-à-dire qu’il put appeler à l’aide les créateurs qui firent s’abattre le temple dont il touchait les colonnes « .