Canada – L’exorcisme sexuel d’un pasteur

 

Police craignent il y a plus de victimes

Ajax Nouvelles Annonceur

Par Jeff Mitchell

DURHAM – Un homme Ajax a été inculpé après qu’une femme a été agressée sexuellement pendant la consultation liée à l’Eglise, y compris des exorcismes, a indiqué la police.

La police de Toronto a déclaré que, entre mai 2011 et mai 2013, le suspect, un pasteur à l’église baptiste spirituelle Unies sur l’avenue Midland à Scarborough, a exploité une femme à qui il a fourni des conseils spirituels. Les séances comprenaient effectuer exorcismes, a indiqué la police.

Il est allégué que, durant les sessions de la femme a été agressée sexuellement. Le suspect a également convaincu la femme de lui donner de l’argent et des biens, a indiqué la police.

Wayne Marlon Jones, 53 ans, de l’Ajax est accusé d’agression sexuelle et de trois chefs de fraude de plus de 5000 $.

M. Jones est identifié sur le site spirituelle Baptist Church Unies comme «Bishop Wayne Jones ». Une biographie sur le site, a déclaré M. Jones est né à Trinité-et-Tobago et a immigré au Canada en 1984. Le site dit qu’il a été ordonné ministre en 1987 et l’année suivante « paître » sa propre congrégation, appelée Mt. Spiritual Baptist Church Ararat. Il a été consacré comme évêque en 1990, le site dit.

Selon le site Web des services de l’église comprennent les baptêmes, les mariages, les études bibliques, des programmes pour les primo-délinquants et services dimanche. Il n’y a aucune mention des exorcismes.

L’église est décrite comme un «organisme de bienfaisance sans but lucratif dont l’objectif principal est de promouvoir le christianisme ».

Une femme qui a répondu à un numéro de téléphone indiqué sur le site mercredi a refusé de commenter.

M. Jones a été accusé d’infractions auxquelles il fait face maintenant à la fin de Août de 2014, mais la police a déclaré mercredi qu’ils sont préoccupés il peut y avoir plus de victimes.

Source : Guelph mercury – Traduction Google

Justin Bieber : Selon un pasteur, le chanteur serait transexuel

Ce n’est ni pour sa musique ni à cause un nouveau dérapage que le chanteur canadien fait parler de lui aujourd’hui, mais suite aux propos controversés d’un pasteur américain. James David Manning croit que Justin Bieber s’est fait opérer pour devenir un homme et craint que les jeunes adolescentes suivent son exemple.

Justin Bieber s’est assagi. Mercredi dernier après son passage sur le plateau d’Ellen Degeneres, le jeune homme a posté son mea culpa sur son compte Facebook pour s’excuser de son comportement de ces derniers mois. Pas d’actualité musicale à l’horizon, pas de nouvelle frasque non plus, aujourd’hui le chanteur canadien est au centre d’une folle rumeur, lancée par un pasteur américain.

Justin Bieber serait en réalité une femme. En tout cas, c’est ce dont James David Manning, pasteur à la Atlah Worldwide Missionary Church à New-York, est persuadé. Selon l’homme d’église, le chanteur de 20 ans était une fille. Adolescent, il aurait subi des opérations afin de changer de sexe.

Mauvais exemple

La vidéo du sermon de James David Manning, a été postée sur Youtube. Dans son discours, le pasteur craint que les jeunes filles prennent exemple sur Justin Bieber. Il affirme que l’égérie de la célèbre marque de sous-vêtements Calvin Klein a gâché sa vie. Le pasteur ne souhaite pas que les jeunes filles soient menée à faire la même chose en coupant leurs attributs féminins. « Nous ne sommes pas des fous, ni des gens haineux, le diable n’est pas en nous. (…) Ces jeunes filles peuvent suivre l’exemple de Justin Bieber et subir des interventions. Elles pensent que se débarrasser de leur poitrine est le meilleur choix à faire. Quand elles atteindront l’âge de 20 ans, elles souhaiteront n’avoir jamais fait ça, » déclare-t-il. Il poursuit en disant que des célébrités telles que l’ex de Selena Gomez peuvent influencer les adolescents en leur laissant croire qu’ils étaient libres de choisir leur orientation sexuelle. La vidéo du pasteur homophobe fait le tour de (…)

Lire la suite sur Non Stop People

Cameroun – Edéa : 26 jours enfermée seule dans sa chambre dans l´attente de Jésus

Cameroun - Edéa : 26 jours enfermée seule dans sa chambre dans l´attente de Jésus :: CAMEROON

L´émotion était á son comble mercredi 21 janvier 2015 à Edéa, Cameroun, lorsqu´une famille défonce  la porte d´une chambre dans laquelle s´était enfermée leur fille depuis 26 jours au motif qu´elle attend la venue de Jésus Christ.

Dans une tenue qui rappelle curieusement une représentation de Marie, la mère de Jésus, les populations d´Edéa ont trouvé Anne-Marie assise dans un coin de sa chambre dans laquelle elle est volontairement enfermée depuis 26 jours dans l´attente de Jésus-Christ. Elle marquera même sa surprise face á l´envahissement de sa chambre par les populations inquiètes et curieuses de savoir ce qui lui était arrivée.  Et parmi celles-ci , il y a sa mère pour qui la jeune dame  aura ces propos durs :  » elle n´est pas ma mère, elle n´est rien pour moi ».

Mais pourquoi méconnait-elle sa mère alors qu´elle fait preuve de sollicitude á l´égard de l´une de ses sœurs qui affirme que  » quand je viens ici, je cogne, elle ouvre et elle me donne de l´argent »? « Cela fait une semaine qu´on m´a appelée pour me dire qu´elle ne sort pas » poursuivra-t-elle.

Cameroun - Edéa : 26 jours enfermée seule dans sa chambre dans l´attente de Jésus :: CAMEROON

Selon la mère de Anne-Marie, » c´est depuis l´âge de 15 ans que le mari de sa tante a introduit sa fille dans une autre église sans son consentement. » vous ne pouvez pas prendre l´enfant à cet âge sans le consentement de ses parents pour l´introduire dans d´ autres églises » raconte-t-elle en sanglots au milieu de la foule.

Anne-Marie a été conduite á l´hôpital régionale d´Edéa sous forte escorte tandis que son amant qui l´avait introduite dans cette secte a été jugé coupable d´envoûtement et de séquestration ; il croupit en prison depuis 5 ans déjà.Au fil des jours, le phénomène des églises dites réveillées au Cameroun allonge sa liste de victimes qu´il contribue á abrutir et á détruire la cellule de base qu´est la  famille. Le monde est terrible, vivons seulement.

Source : camer.be

Canada – Trois ans de prison pour avoir fraudé le Parc Safari

Mise à jour le mercredi 21 janvier 2015 à 18 h 40 HNE

 

Un lion blanc au Parc Safari

Une femme écope de 3 ans de prison pour avoir fraudé le Parc Safari d’Hemmingford de près d’un million de dollars. Ruth Eugène avait plaidé coupable d’avoir détourné les fonds pour les remettre, en grande partie, à la fondation de l’Église évangélique Béthel, dont elle était membre.

Tout ceux qui ont profité de l’argent transféré par Ruth Eugène ont été condamnés à rembourser les sommes reçues illégalement. Certains ont toutefois déclaré faillite.

Le dirigeant et actionnaire principal du Parc Safari, Jean-Pierre Ranger, rapporte que le Parc Safari n’a récupéré que 100 000 $ sur le million volé, soit ce que l’assurance professionnelle a payé.

En tout, trois personnes ont été accusées de fraude dans cette affaire.

Ruth Eugène était la comptable du Parc Safari. Elle a fraudé son employeur entre 2005 et 2008 en effectuant 37 transferts illégaux. Ce n’est qu’en mai 2008 que l’administration du Parc Safari s’est aperçue qu’on lui avait dérobé près d’un million de dollars.

Source : Ici radio Canada

Canada – Parler aux ex-membres de la secte chilling

Exclusion des membres de la famille

A seven-foot-high steel fence surrounds the Plymouth Brethren Meeting Hall in Stonewall.

PHIL HOSSACK / Winnipeg Free Press Agrandir l’image

Une clôture en acier de sept mètres de haut entoure les Frères de Plymouth Meeting Hall à Stonewall. Magasin de photo

Aucune question la plus grande histoire pour moi en 2014 était la Brethren Church Christian Plymouth.

Ce est une histoire que je attendais à tomber en peu de temps. Ce groupe de Frères de Plymouth a été composée d’immigrants venus d’Angleterre qui se étaient installés à Stonewall et Woodlands à proximité. En tant que province avec un problème d’émigration grave, nous sommes toujours intéressés par de nouveaux groupes qui choisissent Manitoba.

Il avait été question de pratiques inhabituelles par la secte religieuse – ne pas vouloir socialiser avec les autres, refusant de manger dans le même bâtiment que non-frères – mais je étais convaincu qu’il y avait des explications raisonnables si seulement je pouvais leur parler. Après tout, la tolérance envers les autres religions marqué l’aube des droits humains. Au Manitoba, nous respectons les droits des autres sectes fermées, comme les huttérites et orthodoxes mennonites près de Plumas.

Mais je ne pouvais pas obtenir les Frères de parler. Un couple de personnes a accepté de me rencontrer, mais d’abord une, puis l’autre, annulée. Un homme reporté à deux reprises une réunion, dans les négociations qui ont eu lieu plus de trois semaines, avant de finalement reculer.

Il est difficile d’expliquer ce qui se passe à un journaliste quand quelqu’un refuse de parler de vous. Ce est comme une chimie ensemble explose et vous sortez avec de la suie sur tout le visage. Tes joues se remplissent, la vapeur jaillit vos oreilles, et vous commencez à faire des sons de train-coup de sifflet.

Ce ne est pas une raison suffisante pour faire une histoire, bien sûr, et je ai interrogé mes motivations partout. Quel droit avais-je de porter atteinte à une secte qui voulait clairement pas partie du reste du monde? Pourtant, il y avait assez des insinuations pour justifier remettre les pendules.

Il convient de noter qu’il existe d’autres divisions de Frères de Plymouth qui ne pratiquent pas l’exclusion au même degré que l’Église chrétienne des Frères de Plymouth, ou PBCC, mais le PBCC semble être le groupe dominant localement. Leur histoire au Manitoba remonte à bien avant la récente vague d’immigrants. Ils maintiennent une interprétation stricte du texte biblique: « Ne soyez pas sous un joug étranger avec les infidèles. »

Je ai téléphoné à tant de gens. Je ai parlé à plusieurs personnes avec la chambre locale et a obtenu nulle part. Les Frères ne crois pas à se joindre à une chambre, même si les membres des Frères appartiennent 20 ou si les entreprises localement. Je ai parlé à plusieurs professeurs de religion à travers le Canada. Ils avaient entendu parler de la PBCC, mais savaient peu de choses à leur sujet. Localement, tout le monde a dit qu’ils étaient des gens sympathiques, mais ce est tout.

Puis quelqu’un a dit qu’il connaissait un ancien frères qui pourrait me en dire plus.

Je voudrais finir par parler à au moins une douzaine ex-Frères. Ils avaient soit quitté ou été « retiré » par le PBCC. Cela signifie qu’ils ont perdu leur emploi avec des entreprises appartenant à des membres des Frères et ont été coupés de tout contact avec les amis et la famille. Si vous étiez un fils ou une fille, vous avez perdu le contact avec vos parents et frères et sœurs. Vos parents commenceraient à dire qu’ils ne avaient que cinq enfants, pas six, ou peu importe le nombre, à l’exclusion de l’enfant non-Frères.

Si vous étiez un parent, vos enfants ne seraient plus vous reconnaissez. Vos petits-enfants seraient dit que vous êtes une mauvaise personne. Je connais un homme âgé qui vit seule et ne est jamais visité par ses enfants frères.

Je ai entendu des histoires de parents qui passent devant leurs grands enfants dans la rue et ne pas les reconnaître. Ce ne est pas une expérience unique pour les ex-Frères. Essayez d’imaginer que lorsque vous avez recueilli en famille à Noël. Essayez de vous imaginer glassing à partir de votre enfant, ou votre parent ou votre frère. Que faudrait-il pour que vous vous faites cela?

Il m’a toujours rappelé de cette émission de télévision britannique, Le Prisonnier, avec Patrick McGoohan. Vous pourriez vivre dans un monde étouffant où tout a été prévu pour vous et pris en charge pour vous et pour vous expliquer. Mais si vous avez interrogé, si vous avez contesté, vous perdriez tout, chaque relation que vous jamais eu. Vous souhaitez devenir la personne la plus seule sur Terre. Je ai regardé sur ces ex-frères comme McGoohans, sous le n ° 6s, comme des héros.

Mais ils l’ont fait à un coût énorme. Je vais raconter une histoire que je ne ai pas mis dans le document. Je ai interviewé un ancien membre des Frères. Il allait bien. L’homme semblait en contrôle. Il avait été coupé de tout contact avec sa famille, mais ce était il ya longtemps.

Je avais été regardant mon carnet, en prenant des notes. Quand je ai levé les yeux suivante, il avait brisé. Larmes volaient sur son visage comme la pluie hors essuie-glaces. Le tableau en face de lui a été pulvérisé avec des larmes, comme des éclats de verre. La plupart des gens, quand ils se décomposent, se détourner le regard, mais il me regardait. Nous étions juste à regarder les uns les autres. Je pense qu’il était aussi perplexe que moi.

«Ce est OK, ce est OK», répétai-je, ne sachant pas quoi dire d’autre. Je ne me rappelle pas ce qui se est passé ensuite, mais l’un de nous a suggéré que nous avions besoin un peu d’eau ou quelque chose plus fort à boire. Puis nous avons continué comme si rien ne se était passé.

Source : Winipeg Free Press – Traduction Google

Mexique – Un apôtre vivant de Jésus à l’article de la mort

Dernier dimanche soir, le 7 Décembre, un pasteur dodue nommé Lee Minemann interrompu services dans la plus grande église protestante à Guadalajara, au Mexique. Prenant le podium, Minemann annoncé que Samuel Joaquín Flores, qui est considéré par ses partisans comme un apôtre vivant de Jésus, était près de la mort.

À l’époque, je étais assis dans une petite église de briques près de Raleigh, Caroline du Nord, avec quelques 60 membres du mouvement, Iglesia La Luz del Mundo, ou LLDM de Samuel Joaquín. Le pentecôtiste Iglesia peut être plus grand secte religieuse du cru du Mexique, et la plupart des paroissiens en Caroline du Nord étaient issus de familles immigrées. Comme il est courant dans la diaspora La Luz del Mundo, nous étions assis dans des rangées de chaises en regardant le service Guadalajara livestreaming sur une paire de moniteurs de télévision montés de chaque côté de l’autel.

membres de LLDM savaient que Joaquín était malade, mais l’église ne avaient pas précédemment décrit son état comme étant tout à fait aussi critique.Après Lee Minemann a fait son annonce, le directeur de l’Livestream coupé à un large angle de tir de toute l’assemblée. Guadalajara la maison de l’église LLDM inscrit 15 000 personnes, et on pouvait voir des rangées de fidèles simplement plier à genoux sous le choc. Ce était comme regarder un tremblement de terre a frappé un concert de rock.

En Caroline du Nord, les gens ont commencé à crier. Les hommes adultes est tombé au sol et pleura. Quelqu’un a commencé à crier  » ¡No! « , encore et encore. Le bâtiment de l’église Raleigh ne est pas grande, et le système son est puissant. À certains moments, il était difficile de distinguer entre le gémissement des quelques dizaines de fidèles autour de moi et de l’ambiance en lamentations des multitudes à Guadalajara.

Quarante-cinq minutes plus tard, je suis sorti pour prendre l’air. Debout 30 mètres, sous la pleine lune, vous pouvez encore entendre les fidèles pleurent pour leur apôtre mourir.

Quand je ai quitté à environ deux heures, un groupe dévoué de la Caroline du Nord se préparait pour une autre série de la prière. Les enfants dormaient sous les bancs, et la connexion à Internet était obtiennent patchier. La chambre augmenterait calme chaque fois l’écran a gelé et a commencé à nouveau tampon. Un jeune homme, le petit-fils et neveu de pasteurs Luz del Mundo, m’a dit que la veillée non planifiée durerait toute la nuit.

Je ai peu de doute que beaucoup étaient encore présents lorsque, plus tard ce matin, les autorités Luz del Mundo a annoncé que, à l’aube, Samuel Joaquín était mort.

Guadalajara: Le Nouvel Israël

Ce ne est pas la première fois.

Selon Histoires d’églises officielles, Samuel était mort-né, et a pris son premier souffle seulement après son père, Luz del Mundo fondateur Eusebio Joaquín González, souleva le corps de l’enfant à Dieu. Eusebio puis « soufflait avec force dans sa bouche et l’appela d’une voix forte: Samuel! Samuel!Samuel!  »

Pour certains, cela sonnera comme un blasphème; pour les autres, une escroquerie. Pour un groupe mondial d’adeptes qui peuvent se compter en millions, cependant, l’histoire d’Eusebio et Samuel est la substance de la révélation moderne. Et ce est le récit de guidage pour une église qui, au cours des dernières décennies, a exploité spectacle de masse, la technologie numérique, et le pouvoir de la célébrité de construire un mouvement mondial.

Eusebio a fondé La Luz del Mundo en 1926, onze ans avant la naissance de Samuel. Né dans une famille pauvre de l’État de Jalisco rural, Eusebio avait laissé une brillante carrière militaire à l’âge de 30 afin de suivre une paire de prédicateurs pentecôtistes ascétiques. Il était accompagné de sa femme, Elisa.

Quelques mois plus tard, selon Eusebio, une voix fit entendre dans la nuit, commandant lui de se renommer Aarón, et de commencer une église de la sienne. Cette église serait la luz del mundo -la lumière du monde. (Pour ces et d’autres détails, je suis redevable à savant livre de Renée de la Torre Los Hijos de la luz ).

Dans une allusion apparente à l’histoire d’Abraham, la voix divine dit Aarón qu’il allait bientôt être demandé d’aller à « une terre que je vais vous montrer. » Plus précisément, il a été de mettre le jeudi suivant. Dans le temps, nouvel Israël de Aarón a été révélé être Guadalajara.

Ce était une base improbable pour un mouvement protestant. La ville, Mexique deuxième, est aussi le plus catholique. Au moins un quartier pendant ce temps avait un avertissement système un cycliste sonner une cloche qui a aidé les habitants à identifier et expulser les évangélistes porte-à-porte.

Mais Aarón avait des liens militaires dans le gouvernement local, et des racines dans la région. Elisa était né dans la ville. Après deux décennies de guerre civile et de la réforme sociale, migrants ruraux avaient gonflé les classes ouvrières de Guadalajara. Aarón bientôt construit un suivant parmi Guadalajarans pauvres, en partie en offrant des services sociaux. En 1954, il réussit à obtenir un lopin de terre à la périphérie orientale de la ville, qu’il appela Hermosa Provincia-belle province. Dix ans plus tard, Aaron, mourut, et Samuel a succédé comme président de l’église, père dans la foi, et apôtre vivant.

À l’époque, l’église était surtout une affaire locale, avec ses membres soudée cluster dans l’enclave de Hermosa Provincia, et l’objectif déclaré (qui reste à ce jour) de restaurer la Iglesia primitiva . Au cours des cinquante prochaines années, Samuel se mit à la mondialisation La Luz del Mundo, souvent en utilisant des méthodes qui étaient loin d’être primitif. Aujourd’hui, LLDM a temples importants à travers le Mexique et l’Amérique centrale, ainsi que dans le Chili, la Colombie, l’Espagne, et, bien sûr, les États-Unis. Californie à elle seule près de 40 églises, et il ya des grandes congrégations à Houston , Atlanta, et à New York ainsi.

Sur le chemin, LLDM a été en mesure de profiter d’une croissance plus large dans le protestantisme américain-un latin tendance qui a eu tendance à favoriser les mouvements pentecôtistes. Selon des données de recherche Pew , une personne sur cinq en Amérique latine identifie désormais à une confession protestante, près des deux tiers sont pentecôtiste.

Ces chiffres confirment aux Etats-Unis, où environ 25% des Hispaniques se identifient comme protestante. « Parmi les protestants hispaniques globale, » Pew écrit, « les deux tiers disent soit qu’ils appartiennent à une dénomination traditionnelle pentecôtiste (29%) ou décrivent eux-mêmes comme charismatique ou pentecôtiste chrétiens (38%). »

Immobilisant chiffres précis pour LLDM est presque impossible. L’église prétend avoir plus de trois millions de membres à l’étranger, et 1,5 millions au Mexique, ce qui en ferait la plus importante institution religieuse non catholique du pays. Le recensement de 2010 a rapporté mexicaine seulement autour de 200 000 membres, mais ce nombre pourrait bien être faible (l’église mormone au Mexique a fait valoir que le nombre religieuse était inexacte). Estimations scientifiques indépendants pour le monde entier gamme de population LLDM aussi élevé que sept millions.

Encore: LLDM est grande. Et ce ne est pas facile de classer l’église qui a émergé. En termes de la théologie et le rituel, sa saveur est fermement pentecôtiste et charismatique: membres de l’Église reçoivent le baptême dans le Saint-Esprit comme adultes, subissent guérisons rituelles, et parfois parler en langues.

temple_interior

Dans son histoire, l’esthétique et la structure sociale, même si, le plus proche parent de Luz del Mundo est probablement l’Église mormone. Il ya des nuances catholiques LLDM, échos bizarres de sectes juives hassidiques, et une forte tendance du nationalisme mexicain, mais l’effet global, comme avec les saints des derniers jours, est une sorte de structuré, élaborer protestantisme Azuza Street baptisé dans la bureaucratie ; baroque Martin Luther.

Les deux églises se façonner une sorte de nouvel Israël, à la fois contenir jusqu’à apôtres vivant, et ni utilise des croix dans le culte. Les deux situer révélations des derniers jours dans le Nouveau Monde, et d’employer l’imagerie mésoaméricain dans leur art et l’architecture. Les deux ont des pouvoirs centralisés dont le siège social dans les villes improbables. Et les deux mouvements favorisent temples dramatiques qui ressemblent, à des degrés divers, l’amour malheureuse enfant du classicisme sévère de Washington DC et la fantaisie de Disneyland.

Est-ce l’évolution convergente? Y at-il un seul Playbook divine pour le protestantisme subversive sur ces côtes américaines? Est-ce une copie l’autre?(Patricia Fortuny, un anthropologue qui a étudié à la fois LLDM et mormonisme, m’a dit qu’elle ne pense pas LLDM se est calqué sur son cousin plus âgé dans l’Utah, même si elle est d’accord que la ressemblance est forte).

Mais je vais me emporter. Luz del Mundo persiste parce que, pour des milliers de personnes, il a un appel. Et de comprendre pourquoi, exactement, elle aide à payer une visite au Mexique de l’Église de Jérusalem, niché dans l’étalement est de Guadalajara.

Nous avons notre propre pouvoir

Il n’y a pas de frontière claire à Hermosa Provincia. Les murs colorés des rues d’agrumes bordée de Guadalajara simplement de grade dans les bâtiments blanchis à la chaux, leurs châssis de fenêtres et des portes peintes or. Dans les rues, les femmes apparaissent dans les jupes aux chevilles requis par l’église. (Eva García, la femme de Samuel, est une figure proéminente dans l’église, mais les hiérarchies de LLDM offrir quelques rôles pour les femmes, qui siègent séparément des hommes pendant les services).

Lorsque je ai visité la province Octobre dernier, les habitants avaient accroché des bannières sur leurs maisons, féliciter Samuel Joaquín sur le cinquantième anniversaire de son accession au leadership de l’église. (« Es el hombre más Importante e indispensable en esta tierra», lire un). Beaucoup inclus des photos de Samuel dans lequel il est vigoureux et coiffés, avec des dents blanchies. Il dégage une sorte de raideur, la virilité bienveillante, comme le porte-parole pour un booster de testostérone à base de plantes.

Templolldm

Deeper dans le quartier est le Huerto Getsemaní clôturé, où les oiseaux tropicaux crient dans des cages et Aarón est enterré sous un grand bible de métal. En face se trouve le temple principal, construit dans les années 1980 et au début des années 1990, en grande partie au travail des bénévoles. Le bâtiment est blanc, et sa surface inclinée, comme une tente de cirque 26 étages de haut, est lambrissée. L’effet, voulu ou non, est d’escaliers marchant vers le ciel. Alternativement, le bâtiment ressemble à l’arrière arquée d’un grand reptile albinos, ou d’un pangolin sur ses pattes arrière essayant de lécher le ciel.

A l’intérieur, ce est un cône creux. Vous pouvez rechercher 80 mètres au dessous de la flèche de l’église.Chaque énorme luminaire intérieur est imprimé avec une lettre stylisée «S» (pour Samuel), et les murs ont été peints avec de grandes citations (la plupart du temps de Samuel). La pièce maîtresse de l’autel est une réplique Arche de l’Alliance, assis sur une petite pelouse du AstroTurf. Pendant les services, les gens chantent les louanges de Dieu, à Jésus, et de Samuel. Ils lisent des Bibles spéciales, dans le dos de laquelle sont imprimés les discours et les épîtres clés de Samuel.

santacena12

La Luz del Mundo a prospéré parmi les pauvres, et en particulier les pauvres transitoires, qui coule dans les villes du Mexique en provenance des districts ruraux misérables du pays. Dans Hermosa Provincia, on peut voir comment, face à la double menace du catholicisme et de la laïcité, La Luz del Mundo a répondu par la production de spectacle de masse. Il ya la taille de son temple central, et plusieurs de ses satellites. Il ya le Père Cena hajj, chaque Août, au cours de laquelle des centaines de milliers de pèlerins débordent le temple et remplissent les rues de Hermosa Provincia, vêtue de blanc. Il ya la figure du père démesuré de Samuel-juste assez disponibles pour être vénéré, juste assez absent être mystérieux, et en favorisant costumes flashy.

L’Eglise sauvegarde ce spectacle avec le soutien de matériaux authentiques, et une véritable stature politique. Qui entoure le temple à Hermosa Provinica sont quelques-uns des organismes de services sociaux de LLDM. Il ya un hôpital de l’église-exécuter quelques pâtés de maisons. L’interdiction de l’église boire et de fumer.

Pendant des décennies, les membres de l’église ont voté en bloc pour le parti PRI puissante, ce qui leur donne emprise importante dans la politique locale (même si, comme Hugo et Jean G. F. Nutini soulignent en natif l’évangélisation dans le centre du Mexique , le leadership de LLDM cultivé une relation avec le PAN en 2000, quand ils ont défait le PRI aux élections nationales). Comme Fortuny, anthropologue sociale, m’a dit, LLDM permet à ses membres «de se faire visible. » Ils peuvent être pauvres, at-elle expliqué, par ils ont leur apôtre, leur Père Cena , et de leur grand temple.

Pour beaucoup, Fortuny a dit, l’appartenance à LLDM est une façon de dire: «Nous ne sommes pas sophistiquée, nous ne faisons pas partie de la classe supérieure. Mais nous avons notre propre pouvoir ».

Une grande partie de ce pouvoir, bien sûr, a été concentrée dans la figure de Samuel Joaquín. Qu’il abusé ce est une question ouverte. Certes, la famille est riche, avec un grand ranch en dehors de Houston. Plus dommageable, d’anciens membres de l’église ont accusé Samuel de mineurs agressé sexuellement. En 1998, le Los Angeles Times a rapporté que quatre personnes avaient déposé des accusations contre Samuel avec le bureau du procureur à Guadalajara. Le temps est également entretenu avec un jeune homme qui, après avoir publique des allégations contre Samuel, a été enlevé et réduit 57 fois avec un couteau.

autorités LLDM ont nié toute implication dans ces agressions, bien sûr. À l’époque, une grande partie de la publicité négative à propos de l’église a été entraîné par un prédicateur culte casse-obscure dont les motivations, de mettre doucement, peut ne pas avoir été strictement humanitiarian.

Pourtant, quand je ai demandé si elle croyait Fortuny que Samuel était coupable d’abus sexuel, elle ne ne hésiterais pas. «Je suis sûr que ces allégations sont vraies, » dit-elle. (Notre conversation a eu lieu avant, il était clair que Samuel était en train de mourir). Fortuny, qui a rencontré Samuel, le décrit comme un mégalomane; à la fois un leader charismatique et un passif de scandale contaminé. « Il est la force de l’église, mais en même temps il est la faiblesse de l’église, » dit-elle.

La perspicacité de Samuel Joaquín

Un dimanche à la fin de Novembre, peu de temps après Samuel est tombé malade, je suis entré dans la petite mission Luz del Mundo à Chattanooga, Tennessee, pour un service du dimanche soir. Sur le pupitre à l’avant de la congrégation était assis un noir ordinateur portable Hewlett-Packard. Sur l’écran, je ai pu voir la ligne exacte de bancs mexicains dans laquelle je avais été assis quelques semaines avant.

Ce ne était pas jusque-là, vraiment, que je ai apprécié l’étrange immédiateté de Hermosa Provincia-sa capacité d’exister non seulement comme un hub physique de la vie spirituelle, ou comme une image privée dans l’esprit de ses disciples lointains, mais comme quelque chose entre: puissant parce qu’il était là-bas , au Mexique; accessible parce que ce était partout .

À Chattanooga, la petite congrégation (sa composition ordinaire se compose d’une seule famille; le samedi, ils vendent du poulet rôti à partir d’un panier de nourriture afin de payer le loyer de leur chapelle de vitrine) a chanté, prié, se agenouilla, et se tinrent de concert avec leurs frères à Guadalajara et en Caroline du Nord, sans doute, et en Californie, et des centaines d’autres endroits.

La perspicacité de Samuel Joaquín, peut-être, ce est que son église ne avait pas besoin de rester une communauté soudée, lié par des normes forcées et la proximité géographique, afin de rester viable. Grâce à ce grand spectacle de la Sainte Cena , l’appel charismatique d’une figure centrale, et, éventuellement, la transmission numérique de certains rituels clés, il a été possible de réunir un autre type de communauté religieuse.

Personnalités religieuses charismatiques ne sont pas nouveau, bien sûr. Mais vous commencez à vous demander comment LLDM ressemblerait aujourd’hui si les gens ne étaient pas tellement habitués à se lier à des événements lointains à travers les écrans, et si ce ne était pas si facile de se effondrer les lignes toujours fragiles entre intercesseur divine et de la célébrité.

Pasteurs LLDM réfèrent parfois à l’Église comme República del salvador -République du sauveur et aux fidèles que nuevo non Israël et pueblo ONU -a personnes. Cela semble à peu près juste. À bien des égards, les fonctions de l’église comme une sorte d’état sans terre, avec le baptême comme son passeport. Il est équipé avec la royauté dynastique, une capitale, et un palais blanc scintillant. Les immigrants, aussi, peut être des citoyens, où qu’ils se trouvent.

Retour à Chattanooga, je ai bavardé avec Isaac Juárez, originaire de l’État mexicain de Puebla qui a vécu aux Etats-Unis depuis dix ans. Isaac est né dans l’église. Catholiques, il note avec scepticisme, boire et fumer. Luz del Mundo semble plus pur. Il pense qu’il aidera ses deux filles à devenir de bons chrétiens. « Es La Vida bonita para nosotros, » il m’a dit. Ce est la belle vie, pour nous.

Source : Religion Dispatche – Traduction Google

E.U. – Exilé de Westboro: Départ de l’église la plus haï d’Amérique

Zach Phelps-Roper est le dernier d’une longue lignée de transfuges de Westboro Baptist Church. Maintenant, il travaille pour enregistrer le groupe anti-gay honni – et lui-même.
Laissant Westboro Baptist Church signifie perdre tout contact avec les membres restants.
Laissant Westboro Baptist Church signifie perdre tout contact avec les membres restants. (Chip Somodevilla / Getty Images)

Cet été, Zach Phelps-Roper pourrait être vu dans les rues de Topeka, Kansas, tenant un signe dessus de sa tête portant les mots: «Vous êtes belle. » Il a été piquetage la Westboro Baptist Church, sans doute l’organisation religieuse la plus vilipendé dans le pays. « Se il vous plaît pardonnez-leur, » il pourrait être entendu des cris, « car ils ne savent ce qu’ils font! »

Ne ya pas longtemps, Zach, 23, tenait un tout autre genre de pancarte. Il est le petit-fils de feu Fred Phelps, Westboro fondateur et chef spirituel. Phelps forme extrême fanatisme de l’église et piquets anti-homosexuels effrontément offensives, en particulier ceux mis en scène lors des funérailles militaires, où les fidèles de signes de maintien de l’église qui lisent «Dieu hait pédés» et «Priez pour plus de soldats morts. »Le Southern Poverty Law Center a marqué l’église « de groupe de haine les plus odieux et enragé en Amérique. » Les médias se réfère souvent à lui comme une secte.

Zach Phelps-Roper extérieur de l’enceinte Westboro Baptist, son ancienne maison à Topeka, Kansas. Il est l’un d’au moins 20 membres de quitter l’église dans la dernière décennie, y compris son frère Josh et ses sœurs Megan et Grace. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Ce Février, Zach, qui est né et a grandi dans l’église, à gauche Westboro, ayant souffert pendant des semaines avec une blessure au dos ses parents croyaient pourrait être guéri par la prière. Après les suppliant en vain pour l’emmener à la salle d’urgence, il a décidé qu’il était fait d’être un martyr. « Je ne aime plus cette religion,» dit-il.

Dans les yeux de l’église, cette déclaration était une offense impardonnable pire que le blasphème. Et cela signifiait que Zach serait excommunié. Il savait qu’il ne serait jamais capable de parler à ses parents de nouveau, et toutes les traces de lui serait nettoyée de la maison de sa famille et leur lieu de culte. La congrégation serait le classer comme un apostat qui passer l’éternité en enfer.

Zach a passé la nuit hors de sa maison, et le matin, a reçu un appel de son père, qui a ordonné qu’il revienne et ramasser ses affaires. Il est arrivé de trouver tous ses biens sous-évaluées sur le perron: son lit, ses vêtements, sa PlayStation et sa collection de films prisé, qui a été rempli avec des blockbusters de garçon comme Jurassic Park et Teenage Mutant Ninja Turtles . Mais ce qui est ressorti le plus était un album photo avec des instantanés de Zach, prises par son père au cours de 23 ans. Ce était leur geste d’adieu seule.«Je voulais dire au revoir à mes parents», se souvient Zach, « mais ils ont disparu. »

***

Au cours de la dernière décennie, quelque 20 membres ont quitté l’Église baptiste de Westboro, Zach étant la dernière. L’exode suggère que la coalition de la haine créée par Fred Phelps pourrait enfin, et de façon permanente, être fracturation. Il ya maintenant environ 45 membres, la quasi-totalité d’entre eux liés par le sang ou le mariage à Fred. Ils vivent près de l’église sur un composé de quelques 20 maisons qui occupe tout un bloc résidentiel. Chaque dimanche, ils se rassemblent dans la chapelle pour un service en fin de matinée. Le sermon est délivré par l’un des huit pasteurs hommes et généralement se élève à une dénonciation furieuse de l’homosexualité et tous ceux qui le tolèrent.

L’obsession de l’église avec l’homosexualité découle de Lévitique 18:22: «Tu ne mentiras pas avec l’humanité comme femelles; ce est une abomination. » Cependant, ce est une idée fausse commune que Westboro croit homosexualité est un péché pire que tout autre – assassiner, par exemple, est tout aussi mauvais. La différence est qu’une question de tolérance. Assassiner est interdit, alors que l’homosexualité ne est pas. Westboro se concentre sur ce dernier en raison de la croyance que Dieu les oblige à le faire.

Une grande partie de ce que le monde perçoit comme de la propagande anti-gay – les signes («Fags Doom Nations »), le site (GodHatesFags.com) – Westboro considère comme un acte d’amour. Les membres disent qu’ils suivent les ordres de la Bible en avertissant contre le péché. Pour être tolérant de l’homosexualité ou de condamner, même passivement, est de défier Dieu. Et les membres de Westboro, qui croient que la Bible est la parole littérale d’une puissance supérieure vengeresse, craignent vivement la colère de Dieu.

Presque chaque jour, les membres de l’église de piquetage autour Topeka. Au premier rang de leurs objectifs sont les institutions religieuses avec les dirigeants qui sont considérés comme de faux prophètes ou qui ont été critique de Westboro. Les fonctionnaires locaux et les militants qui ouvertement en désaccord avec l’église sont également distingués. Ensuite, bien sûr, il ya les piquets lors des funérailles. En plus de se présenter à des sépultures de soldats américains tués au combat (punition pour l’homosexualité gouvernement américain défendre, selon l’église), Westboro aime planter des services de haut niveau que les membres pointent vers la tolérance de l’Amérique des gays. À la fin de 2012, par exemple, Westboro prévu de faire du piquetage un enterrement à Newtown, Connecticut, blâmant la fusillade de masse il sur la loi sur le mariage de même sexe de l’État. Des dizaines de personnes, y compris un gang de motards locale, ont formé un blocus humaine pour arrêter les manifestants.

Que de telles actions récoltent dérision intense ne fait que renforcer la manière de Westboro de la pensée.Contrairement chrétiens évangéliques, l’objectif de Westboro ne est pas de convertir les masses. De l’avis de l’église, les masses sont déjà au-delà des économies. Membres, dont la plupart sont nés dans l’église, sont enseignées qu’ils sont les «élus», le petit ruban de l’humanité d’aller au ciel. Tout le monde va en enfer.

Des pancartes anti-gay à un bureau de Westboro. membres de l’Église croient qu’ils économisent les homosexuels de la colère de Dieu. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Cette insularité renforce la conviction des membres qu’ils sont distincts du reste de l’humanité et doivent se protéger. Steven Hassan, un auteur qui a beaucoup étudié le sujet des cultes, se réfère à elle comme «l’endoctrinement de phobie. » « Cela implique que si vous partez, vous serez lésés», dit Hassan. « Qu’est-ce qui se passe dans l’esprit des gens, ce est qu’ils ne peuvent pas imaginer une expérience positive [l’extérieur de l’église]. »

Pourtant, les récents départs de membres de l’église suggère que la vie à l’intérieur de Westboro est devenu de plus en plus intenable, surtout pour les jeunes. En 2011, le documentariste britannique Louis Theroux a tiré un film appelé le plus détesté de la famille de l’Amérique en crise , un suivi à son film de 2007 sur les Phelpses, la famille la plus détestés en Amérique. La mère de Zach, Shirley, a émergé comme l’étoile évidente de la série. Fiery et fanatique, avec un front haut et les yeux bleus extatiques, elle, de Fred Phelps de 13 enfants, mieux canalisé l’esprit qui fait rage de son père. Pendant piquets, sa voix était le plus fort.Elle pourrait être entendu crier: «Vous aimez pédés, vous détestez Dieu, si juste se taire. »

Theroux a interviewé plusieurs transfuges récents, tous les jeunes membres dans leur 20s. Aucun ne était les enfants de Shirley, mais de ses 11 enfants, sa deuxième plus ancienne, un garçon nommé Josh, avait laissé plus de cinq ans plus tôt, de ne jamais être entendu de nouveau. Lors de la dernière scène du film, Shirley Theroux pressé sur le thème de l’excommunication. Peut-être que la politique était trop sévère?

«Je tiens toujours mes yeux ouverts et regarde mes enfants, » dit-elle. «Et parfois, je vois quelque chose en eux qui me dérange. Mais … je dois rester à la tâche. Je dois être sûr qu’ils savent ce que leur devoir est, et ils obéissent. »

Deux ans plus tard, en 2013, deux des filles de Shirley, Megan et Grace, a décidé de défaut. Megan était de 27, et Grace juste 19. Le premier était plus proche confident de Shirley. Zach dit sa mère était découragé. »Elle allait se asseoir quelque part et pleurer. Je peux juste me souvenir de son voyant en larmes. » Il fait défection un an plus tard.

***

Un jour à la mi-Novembre, je rencontre Zach à Topeka. Il a été sur Westboro pendant neuf mois et est descendu avec une autre paire d’ex-membres qui vivent près de l’enceinte. Il neige et un vent glacial fouette hors les prairies dehors de la ville. Il me prend dans sa Pontiac turquoise; sur la banquette arrière est un masque du film Cri . « Ce était mon premier Halloween, » explique t-il. « Westboro dirais que ce est l’idolâtrie et très mal. » Il hausse les épaules. «Je ai découvert que je aime faire jack-o’-lanternes. »

Zach porte une toison noire, un chapeau d’hiver et un pantalon gris de fret. Il est grand, avec des yeux bleus larmoyants, nez pointu et un grand cadre qui dément une naïveté enfantine. Quand il envoie des messages texte, il comprend souvent émoticônes souriantes et les cœurs. Il préfère aller dormir par 9 dans la soirée, afin qu’il puisse se réveiller tôt et jouer à des jeux vidéo. Récemment, il a commencé à recueillir des figurines d’animaux de verre.

Zach Phelps-Roper au Gage Park à Topeka, Kansas, le site de l’incident qui a causé 1991 son grand-père pour commencer la campagne de Westboro contre les homosexuels. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Il pilote la voiture vers Westboro et parcs à travers la rue. L’église, qui se trouve dans un quartier résidentiel bien rangé de maisons à un étage, est une petite structure de A-cadre, branlante. Un drapeau américain pend la tête en bas à partir d’un poste, de signalisation d’un pays dans une extrême détresse. Un signe à l’avant lit: « Fag Mariage Dooms Nations. »

Près de l’église est une vaste cour protégée par une clôture en bois haute. La cour, avec un terrain de basket, piscine et un court de tennis, est la pièce maîtresse du composé, partagée entre environ 20 ménages. Zach regarde par la fenêtre en silence pendant quelques minutes. Je lui demande se il est OK. « Je ne suis pas déchirer, » dit-il.

Zach a grandi dans un environnement qui était à certains égards moins isolées et étranges que l’on pourrait penser. Comme ses frères et sœurs, cousins ​​et cousines, il a fréquenté les écoles publiques de Topeka et était libre de jouer à des jeux vidéo et percez autour de l’Internet. Il écoutait Fall Out Boy et My Chemical Romance et regarda le Cartoon Network et Seinfeld (qui ses parents pensaient était drôle, aussi). Sa mère lui a affectueusement appelé « Zachy-pac. »

Bien amis ne étaient pas une partie de la vie des enfants de Westboro, Zach ne se sentait seul. Fred Phelps seul avait 54 petits-enfants, et beaucoup d’entre eux vivaient dans un bloc de l’autre. Les enfants ont passé des soirées pyjama, des sports pratiqués et ont nagé ensemble. Il y avait de grandes vacances en famille à des endroits comme Hawaï et les Keys de Floride, bien que tous Voyage était sous le prétexte d’affaires de l’église: d’abord, vous piquetage, puis vous allez à la plage. « Je ai vraiment eu une enfance heureuse», dit Zach.

Une grande partie de ce temps est consacrée au service de l’église. Zach a passé au moins une heure à étudier la Bible tous les jours et les Écritures régulièrement mémorisé. Il a conçu ses propres pancartes avec des phrases comme « avions se écrasent Dieu rire» et «pédés Mangez Merde, » et a participé à des piquets de grève tous les jours après l’école et avant l’église le dimanche. Parfois, les choses se sont effrayant. «Les gens deviennent vraiment énervé, » rappelle Zach, notant comment les conducteurs en colère seraient occasionnellement les bombarder les avec les œufs et les boissons gazeuses. «Une fois, un gars m’a brisé le placard dans la moitié avec une planche à roulettes. »

Service de dimanche matin à l’église baptiste de Westboro. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Chaque dimanche, Zach écoutait son grand-père Fred Phelps prêcher la parole de Dieu. Son style rappelle The Backwoods pasteurs d’une époque antérieure, tous les feux de l’enfer et de soufre. Tirer des passages les plus brutales de la Bible, Fred a présenté son argument selon lequel Dieu était impitoyable, ne pas aimer. Pour aussi longtemps que Zach l’avait connu, objectif principal de Fred était l’homosexualité. « Les Etats-Unis sont une nation de fag», il disait souvent pendant les offices. Ses avertissements de destruction imminente étaient souvent bizarres et accidentellement comique. « Vous allez manger vos bébés! » at-il dit une fois.

Fred est mort ce Mars à l’âge de 84. Sa présence persiste encore, et il a laissé derrière un héritage incroyablement compliqué.

***

Fred est né à Meridian, Mississippi, à environ 90 miles à l’est de Jackson. Il portait une légère ressemblance avec Clint Eastwood et aimait porter des chapeaux de cow-boy. Quand il était juste 21, en 1951, il a obtenu son premier goût de la gloire. Il a créé un émoi au John Muir College de Pasadena, en Californie, en prêchant aux étudiants contre « caresses promiscuité. » Le magazine Time lui profilée, et Fred a gardé une copie encadrée de cet article sur le mur de son bureau au long de sa vie.

En 1954, Fred et son épouse, Margie, déménagé à Topeka, où il a été embauché comme pasteur adjoint à l’église baptiste Eastside. Au cours des deux prochaines années, il a acquis une réputation comme un prédicateur passionnant qui évoquait une atmosphère de chaos contrôlé. Eastside a ouvert une deuxième église en 1965 à travers la ville, à Westboro, Fred et installé à sa tête. En quelques semaines, il se est tourné l’église envers.

Le composé Westboro Baptist. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Fred a présenté sa théorie «haineux Dieu» et se montra d’être dur, mesquin et peut-être déséquilibré. Le fils de Fred Mark, qui était le premier de ses enfants à un défaut, me dit que quand un homme est venu à congregant Fred pour le conseil conjugal, le pasteur recommandé il a battu sa femme, en utilisant la Bible comme justification. Avant longtemps, Fred avait chassé la plupart des membres de Westboro, laissant sa famille comme son seul public.

Dans le même temps, Fred, qui avait lui-même mis à travers Washburn University Law School, a fait un nom pour lui-même comme un avocat des droits civiques, honoré par le NAACP. Mark décrit son travail comme simple opportunisme. « Il a utilisé la N-mot tout le temps», dit Mark. « Beaucoup de ses blagues étaient liés aux Noirs Il les défendit pour la même raison il a protesté en public -. Il voulait la renommée. »(Fred a ensuite été radié pour brutaliser un greffier.)

Un jour, en 1991, Fred se promenait avec ses petits-fils dans un parc local où un homme aurait fait des avances un d’entre eux. Ceci se est avéré l’accent Fred à l’homosexualité, qui est devenu son obsession singulière pour le reste de sa vie. Réclamer le parc avait été « pris en charge par les sodomites, » il a organisé la première piquetage de l’église, qui a attiré suffisamment d’attention à engendrer plus. À la fin des années 1990, la notoriété de Fred a culminé quand il a montré avec sa famille à l’enterrement de Matthew Shepard, le gay de 21 ans qui avait été torturé à mort dans un crime de haine. Mais en 2005, son protestant des funérailles militaires l’a ressuscité à un nouveau niveau d’infamie. Il a appelé les soldats américains «facilitateurs FAG. »

Le fils de Fred Mark, qui est maintenant 60 et vit dans le comté d’Orange, en Californie, a quitté Westboro dans les début des années 70. Au cours des années suivantes, trois de ses frères et sœurs laisserait aussi, marqué par la congrégation comme des bandits et des hérétiques. Contrairement à Zach, ils ont dû filer sous la menace d’une violence extrême. Fred avait apparemment l’habitude de courir après ses enfants et physiquement les retourner à son domicile.

Cette Juillet, plusieurs mois après la mort de son père, Mark a commencé un blog intitulé My Journey of Healing. Dans son récit – ainsi que ceux de ses frères et sœurs qui ont également fait défection – Fred était un sadique folle et un agresseur en série. Il a volé dans des colères imprévisibles et brisé la cuisine. Il a battu ses filles avec une sangle de rasage en cuir, et ses fils avec une poignée de pioche « sur le poids d’une batte de baseball. » « Mon père a balancé à deux mains comme une pâte de base-ball, avec un bat son plein, » Mark écrit. La femme de Fred carénée pas mieux. Une fois, « il lui a jeté en bas des escaliers, et comme elle tombait, elle atteint quelque chose pour se rattraper et a tiré son bras droit de la prise. »

Les petits-enfants de Fred, même ceux qui ont quitté Westboro, ont une vision très différente de leur grand-père. «Gramps», comme on l’appelait affectueusement, serait chanter pour eux sur leurs anniversaires.Dans une interview avec le New York Post, le cousin de Zach, Libby Phelps-Alvarez, caractérisé Fred comme «un gentleman du Sud. » Elle a dit, « Vous voulez juste être dans son orbite. »

Mark est pleinement conscient de cette différence. « Il m’a fallu environ 10 ans jusqu’à ce que je étais brisé, » dit-il. Son jeune frère Nate, également un transfuge, a souffert du syndrome de stress post-traumatique.

Ce Mars, juste avant la mort de Fred, son fils Nate a fait une annonce publique choquante: En Septembre 2013, Fred avait été excommunié de sa propre église. Zach avait fui les nouvelles à Nate, et dit maintenant son grand-père « avait un changement de cœur» vers la fin de sa vie. Soi-disant l’un des anciens lui pris à l’extérieur de l’église, appelant à une bande de militants qui avaient déménagé en face de la rue. « Vous êtes de bonnes personnes! » at-il dit, avant d’être emmené à l’intérieur.

Zach dit qu’il connaît l’épisode est vrai parce qu’il était présent à la réunion de l’excommunication, qui a eu lieu dans la cave de ses parents. Après avoir entendu l’histoire, les membres ont voté à l’unanimité d’expulser leader et fondateur spirituel de Westboro. Pour la dernière année de sa vie, Fred a été interdit de toutes les activités de l’église.

Zach lève son grand-père comme un exemple de la façon dont l’église peut repenser ses vues. Dans un post Facebook en mai, Zach se écria: «Je aime mon grand-père! Et je crois que les gens ne changent, se ils sont inspirés assez! »

***

Après avoir quitté l’église, Zach a traversé de longues périodes de dépression. Il avait de la difficulté à dormir et le suicide brièvement envisagé. «Je ai senti que ma vie ne avait pas de but», dit-il. Il a attendu plusieurs mois avant d’annoncer publiquement son départ de Westboro, et à travers Facebook et Twitter, il a commencé à recevoir des messages occasionnels de soutien des étrangers, y compris une infirmière en santé mentale dans son 40s. Elle l’a encouragé à repenser son interprétation de la Bible, mais Zach était initialement résistant, toujours craignant pour le sort de son âme. L’infirmière, cependant, était un professeur patient, et l’a poussé à contester ses idées fixes. « Je me suis souvenu de la citation,« Pas de paix pour les méchants, »me dit-il. «Je ai réalisé que je commençais à trouver la paix, même si Westboro dirais que je étais méchant. Je ai réalisé, OK, Westboro était littéralement mal. »

En mai, que Zach a dit le monde au sujet de son grand-père « le changement de cœur», il a subi sa propre transformation spirituelle. «Je ai eu une épiphanie, » se souvient-il. Dans une interview avec le Topeka Capital-Journal, il a décrit son nouveau point de vue. «Je sens que je ai un amour inconditionnel pour chaque personne dans le monde, » at-il dit. « Je sens que je ai trouvé le Saint Graal, la solution globale pour résoudre tous les problèmes de la société. »

Sur ses pages Twitter et Facebook, il a offert son numéro de téléphone à ses disciples, qui se multiplient par centaines. « Appelez-moi si vous vous sentez mal, » il leur a ordonné. Et dans un AMA Reddit, il a imploré plusieurs reprises les participants à «traiter les membres de la WBC avec amour! » Il a ajouté, « Dire« Vas te faire encule « peut facilement être oublié et il ne change pas leurs croyances, mais ne les fait se sentir validé. »

Lors d’une de nos conversations, je ai demandé à Zach quelle différence cela ferait si les gens traités Westboro « avec amour. » Il dit: «Depuis qu’ils croient qu’ils sont censés être haï, les aimer seraient prouver qu’ils ont tort. » Et une fois l’église réalisé qu’ils avaient tort, dit-il, leur système de croyance entière se effondrerait, et ils seraient contraints de renoncer à leurs convictions religieuses; la politique de l’excommunication serait passer à la trappe. Ils auraient, en d’autres termes, être « sauvées ».

Par rapport à ce qu’elle était autrefois, la vie de Zach peut sembler solitaire. Il est proche de sa sœur cadette Grace, un étudiant en arts à Washburn, et il reste en contact avec sa soeur Megan, un avocat qui vit maintenant dans le Dakota du Sud. Son frère aîné, Josh, qui a quitté l’église il ya une dizaine d’années, vit une heure de route, mais après ne pas parler pendant des années, ils sont seulement de commencer à apprendre à se connaître à nouveau l’autre. Zach maintient des contacts sporadiques avec d’autres transfuges de l’église, comme son Mark oncles et Nate. Cependant, la plupart de son temps est consacré avec un petit réseau d’ex-membres à Topeka, dont deux qu’il reste actuellement avec.

Mais surtout, Zach tente de se adapter au monde extérieur. Il travaille comme infirmière au centre correctionnel pour femmes, et il a rejoint une église unitarienne – il croit encore en Dieu, dit-il, mais pas en enfer. Il est aussi, pour la première fois de sa vie, développer des amitiés. La plupart d’entre eux se déroulent sur les médias sociaux. Il communique régulièrement avec les gens qui ont été le suivre en ligne depuis qu’il a quitté l’église. Alors que nous étions ensemble, un adolescent gay troublée du Nouveau-Mexique lui a envoyé un message texte. « Je ne ai pas été bien et juste se sentir incompris, » at-il dit. Zach a répondu, «Je vois l’homme», a alors demandé comment il pouvait aider.

Comme pour les amis de la vie réelle, autant il a une: un ancien camarade de lycée nommé Theo anglais, qui se trouve être gay. Les trois de nous rencontrer un jour à un café Topeka. Anglais, qui porte une casquette de dreadlock tricoté et une chemise de flanelle, clignote un sourire éclatant. À certains égards, il a pris sur le rôle de mentor. Lorsque les deux d’entre eux chat, Zach hoche la tête et sourit souvent, comme si essayer d’apprendre une nouvelle langue. (« Theo m’a appris le mot« vanille », comme ce qui a trait au sexe, » Zach m’a dit à un moment donné. « Cela signifie que vous n’êtes pas dans trucs salaces. »)

Zach Phelps-Roper et Theo anglais, un nouvel ami qui se trouve être gay. Anglais ne trouve pas leur amitié étrange du tout. «La religion ne fait pas de vous qui vous êtes», dit-il. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Anglais travaille dans un sex shop et aime rester dehors tard. «Je étais à une fête la nuit dernière, habillé comme un zèbre sexy », dit-il. «Je ai eu tellement ivre. »

Zach regarde Anglais sympathie, et je lui demande se il a jamais été à une fête avant. Il secoue la tête vigoureusement et rit. « Pas celles qu’il ya eu à, » dit-il. «Je suis habituellement endormi. »

« Je lance un ce soir, » mentionne anglais. « Vous devriez venir, bébé. »

Le visage de Zach devient rouge, et en anglais lui demande à propos de la jeune fille qu’il a parlé à ligne. Il ya quelques mois, il a conduit 12 heures à sa rencontre dans sa ville natale en Alabama. « Elle m’a tenu la main», dit Zach. « Elle m’a donné un câlin. Je ai dit que je ne avais pas d’attentes. » Il Textes ses émoticônes de Kissy et professe son amour plusieurs fois par jour.

Zach ne est pas une ironie, donc il n’a pas grand chose à dire quand je lui presse au sujet de son amitié avec l’anglais, un membre du groupe, il a été élevé dans la haine. « Ce qui est fait est fait, » dit-il. « Je ne peux pas changer le passé – la personne que je étais se sent comme un parfait inconnu pour moi maintenant. » Les deux connecté plus tôt cet été, lorsque l’anglais attendu sur Zach dans un restaurant. Maintenant Zach lui achète le déjeuner.

« Je lui ai donné mon numéro et nous avons commencé à traîner», dit en anglais, ajoutant que ce ne était pas drôle du tout. «La religion ne fait pas de vous qui vous êtes. »

***

Le lendemain matin, dimanche, je assiste à un service Westboro Baptist Church. Steve Drain, un des pasteurs, m’a fait entrer à l’intérieur. Trapu, avec une montagne-homme barbe, vidange est venu à Westboro il ya une décennie pour filmer un documentaire sur l’église et fini par aller. En tant que pasteur, il est l’un des héritiers spirituels de Fred Phelps.

Steve Drain, un prédicateur à l’église baptiste de Westboro. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Je suis assis à l’arrière de la chapelle, qui est de la taille d’un sous-sol de banlieue, orné le genre de boiseries qui était populaire dans les années 70. Lorsque le service se met en branle, il est une prière d’ouverture et Fred Phelps Jr., premier enfant du fondateur, les étapes jusqu’à la tribune pour délivrer le sermon du jour.Lunettes et chauve, il ne canalisent pas la rage de son père. Il souligne que tout le monde peut changer, et le mariage de même sexe peut même en venir à Kansas, le Christ restera le même. Et ceux qui le péché sera finalement face à son jugement. « Ne avez-vous jamais l’oublier, mes amis sodomite, » conclut-il.

Ensuite, je rencontre avec Steve vidange dans un petit bureau de la chapelle. Les photos de famille couvrent les murs; aucun d’entre eux montrent Zach ou ses trois frères et sœurs qui a fait défection. Je demande vidange si ce est vrai: Est Fred Phelps vraiment excommunié de l’église? Avait-il vraiment renoncé à ses croyances?

«Je ne vais jamais confirmer ou de nier quoi que ce soit à propos de l’excommunication, » dit-il. « Mais pour autant que l’autre chose va? Ce est un mensonge éhonté de la part de Zach. » Il secoue la tête. « Il essaie de donner un sens à ce qu’il a fait. Il doit se adapter à un monde cruel maintenant. Bien sûr, je suis de ce monde, et je sais combien cruelle et sombre il est. »

Photographies d’enfants de Westboro. Photos de Zach Phelps-Roper et ses frères et sœurs ont été retirés de l’église une fois qu’ils ont quitté le groupe. | ( VOCATIV / MARK Reinstein )

Plus tard Zach vient me chercher à un McDonald autour du coin. Il ne demande pas sur le service; à la place, nous discutons de son avenir. « Outre épouser ma petite amie, » dit-il, «mon seul autre rêve est réuni avec ma famille. »

Je avais parlé avec sa mère, Shirley, la veille, d’organiser ma visite à Westboro. Comme beaucoup dans la famille Phelps, Shirley est un avocat. En 2011, elle était un demandeur principal à Snyder v Phelps, dans lequel Westboro a soutenu, avec succès, pour le droit d’exprimer les points de vue des membres sur le trottoir -. Ils avaient été poursuivis par le père d’un Marine morts dont les obsèques ils ont protesté.

Lorsque nous parlons, je demande à propos de Shirley Zach. « Il n’y a qu’une chose à dire à propos de cette situation déchirante, » dit-elle. « Il a blasphémé. Je ne les soins qu’il se repentent. Sinon, il va sûrement être détruit avec le reste de cette nation. »

« Il voulait que je vous dis qu’il vous manqué. »

« Je suis absolument certain qu’il ne manque moi, » dit-elle. « Il savait que nous l’aimions Mais vous devez décider:.? Avez-vous servez Dieu ou de l’enfant »

« Ne le ratez vous? » Je demande.

« Il ne est pas pertinent, » dit-elle. « Dieu ou l’enfant? »

Comme nous nous rapprochons de l’aéroport, Zach demande, « Hé, avez-vous jamais parlé à ma mère? »

Avant que je puisse répondre, dit-il, «Je sais qu’elle me manque vraiment. »

Source : The week – Traduction Google

E.U. – Une église de Caroline du Nord inculpée pour enlèvement et agression d’un homosexuel

Par Evelyn Schlatter le 11 Décembre, 2014 – le 16:39, Publié dans Anti-LGBT , la criminalité
Part Email

Matthew Fenner.

Cinq membres de Parole de Faith Fellowship (WOFF) dans Spindale, Caroline du Nord ont été mis en accusation le enlèvement et d’agression accusations pour avoir prétendument attaquer et battre un membre de l’église de compatriote, qui est gay.

Matt Comer au NoteRp signale qu’un grand jury a inculpé mardi Justin Brocke Covington, Brooke McFadden Covington, Robert Louis Walker, Jr. et Adam Christopher Bartley sur l’enlèvement au deuxième degré et des accusations d’agression simples. Sarah Covington Anderson a également été inculpé de l’enlèvement du second degré, voies de fait simples et d’agression par des charges de strangulation.

L’acte d’accusation découle d’allégations faites par Matthew Fenner, 21 ans, qui dit membres de l’église l’ont attaqué parce qu’il est gay. Le 27 Janvier 2013, Fenner aurait été menacé avec confinement pendant deux jours, giflé, étranglé et agressé verbalement à «libre» lui de « démons homosexuels. » Fenner, un ancien membre de l’église, a déclaré le plus grand nombre que les hommes de son âge 15-20 l’ont agressé, en criant et en agitant lui, poinçonnage sa poitrine et saisissant sa tête en lui disant de répéter certaines phrases.

« Honnêtement, je pensais que je allais mourir », a déclaré Fenner WSPA Nouvelles .

Fenner affirme également les autorités locales ne ont pas pris ses allégations au sérieux au début, et hésitaient à laisser déposer une plainte.

Parole de Faith Fellowship-1

WOFF a fait face à de nombreuses accusations d’abus et de comportement de culte comme au cours des trois décennies dans le comté de Rutherford, NC Plus récemment, en 2012, membre de l’égliseMichael Lowry a affirmé avoir été attaqué et limitée en raison de son orientation sexuelle.Ses allégations ont incité un ministère de la Justice enquête sur le crime de haine, et il a été placé sous la surveillance du FBI. Lowry a ensuite rétracté son histoire, mais dit maintenant qu’il a été contraint de se rétracte.

L’église a une histoire longue et controversée. Ce était le sujet d’un 1995 Inside Edition exposé, qui a révélé la première pratiques de l’église, y compris « dynamitage », qui implique les membres en entourant un autre membre présumé de la possession démoniaque et crier pour exorciser les démons. Les enfants, comme les adultes, ont été soumises à cette pratique parfois des heures-longs, qui parfois impliqué en les attachant à des chaises. Le ministère des Services sociaux et le Bureau d’Etat des enquêtes ont examiné les allégations, mais ne ont trouvé aucun acte répréhensible.

L’église, qui gère une école non agréé, a également été au centre des différends de garde d’enfants au cours des années, dont l’un impliqué récemment inculpé Brooke Covington (Voir ici et ici ).

Josh Farmer, l’avocat de l’église, dit la WSPA Nouvelles que les membres accusés sont innocents des accusations et « nous sommes impatients de prouver leur innocence et de leur justification complète devant un tribunal de première instance. Nous sommes catégoriquement que personne n’a jamais blessé physiquement M. Fenner. … L’église ne cible pas les membres qui sont homosexuels « .

Source : Southern poverty law center – Traduction Google

Nigère : TB Joshua : Cessez de perturbez mon esprit ou mourrez ! »

Embattled nigérian télévangéliste, le Prophète TB Joshua, a mis en garde ses critiques et détracteurs d’arrêter mauvais lui ou la mort des risques bouche.Dans une déclaration capturer ce qu’il a dit à l’église le dimanche 28 Septembre 2014, à propos de l’effondrement d’un immeuble qui a tué des dizaines de fidèles à son Lagos dont le siège social tentaculaire Synagogue Church of All Nations (SCOAN) édifice il ya trois semaines, Joshua a averti ses langue-flagellants ainsi que ceux couvant son malheur, faire attention à ce qu’ils disent, ou subir les conséquences spirituelles pour elle. « je l’ai dit, notre Dieu, de revenir à eux. Il a commencé quelque part.Il est à venir. Si votre frère est impliqué, à moins qu’il puisse ressusciter les gens qui sont morts, il se joindra à eux. Si vous pouvez ressusciter les gens qui sont morts, vous pouvez aller gratuitement. Les fonctionnaires, les personnes qui les ont envoyés, les gens qui ont entendu les histoires autour et ceux qui veulent l’utiliser pour eux-mêmes et perturber mon esprit, vous pouvez probablement se joindre à eux. Faites attention. Pour être prévenu en vaut deux. Soyons très prudents de notre langue « , Joshua averti. « Je prie pour les agents sataniques devraient être les seuls à souffrir de cette. Je l’ai dit, notre Dieu, de revenir à eux. Prévenez votre famille et frères au sujet de leur conversation. Vous savez que je suis un homme de Dieu cette fois. « Vous ne pouvez pas m’aider, seulement Dieu. Ne me dérangez pas;laissez-moi s’il vous plaît avec Dieu. Vous verrez le résultat. Je dis cela afin que seuls les gens qui ont fait ça vont souffrir pour elle et vous ne serez pas en aucune façon souffrir pour elle. Les gens qui écrivent ce qu’ils disent – nous allons tous voir le résultat de cette. Laissez-le pour Dieu « , at-il dit à la congrégation. critiques de Joshua sur les médias sociaux ont demandé pourquoi «l’homme de Dieu», comme il est populairement appelé par ses millions d’adeptes à travers le monde, n’a pas réussi à prévoir l’accident dans le domaine spirituel, . comme il l’a fait sur ​​d’autres événements mondiaux . D’autres ont aussi verrouillées sur l’incident de soulever des doutes sur l’authenticité de ses nombreuses prophéties et visions Dans sa réponse à eux, Josué dit: « J’ai été sur ce voyage depuis 27 ans. Pensez-vous que Dieu peut fermer les yeux et tout détritus ici? Ils demandent à Dieu d’apporter plus de preuves du fait que c’est Lui qui m’a appelé. Avertir tout le monde à être très prudent. Cette question qui se pose est une question délicate « . « Les gens utilisent tout cela pour gagner de l’argent et les amis. Ceci est un avertissement.Quoi qu’on veut écrire, qu’ils écrivent; ils seront ceux pour le lire « , at-il ajouté. Le prophète nigérian a également exhorté ses partisans à mettre en garde les détracteurs de l’église ou de telles critiques seront également confrontés à subir le même sort. «Les gens qui sont à la recherche de votre chute et courent à troubler votre esprit, les avertissent de faire attention de leurs langues et les gens qui viennent à eux.Dieu est un Dieu de vengeance – tout le monde peut y aller « .

Source : Ghanaweb – Traduction Google

Groupe évangélique. Dérives à Rennes

Il y a six ans, un groupe pseudo-évangélique international, Christ Embassy, d’origine nigériane, s’est installé à Rennes. Son credo : les miracles et les guérisons par apposition des mains. À sa tête, Chris et Anita Oyakhilome, deux « pasteurs » devenus millionnaires.

Christ Embassy affiche clairement ses ambitions sur son site internet : conquérir le nord-ouest de la France. Pour l’instant, le groupe – qui possède une chaîne TV et des librairies en ligne – n’a apparemment pas essaimé hors de Rennes, où il ne possède toujours pas de lieu de culte. Les offices ayant lieu dans un hôtel du quartier de Beauregard, sous la direction de Segun Dorkas Akinsola, un pasteur qui ne maîtrise pas à la perfection le français et dont les propos sont traduits en direct en anglais. Contrairement aux autres groupes évangéliques qui s’interdisent le prosélytisme, Christ Embassy, composé en majorité de personnes d’origine africaine, n’hésite pas à entrer en contact avec la population. Distribuant des tracts, allant au contact des Rennais dans la rue, lors d’opérations baptisées « Rhapsodies des Réalités », où le sourire est toujours de mise. Mais attention : une des fondations de ce groupe est assise sur ce qu’il appelle « Les manifestations des miracles » et auxquelles les fidèles croient dur comme fer.

Des « écoles de guérison »

Sur les sites de Christ Embassy et ses pages Facebook, les vidéos sont nombreuses montrant des aveugles retrouvant soudainement la vue près du pasteur Oyakhilome, aux costumes impeccables. Ou des handicapés se levant de leur fauteuil et marchant droit devant eux. Au milieu d’une foule en transe. Complètement exaltée. Des pratiques mentionnées et dénoncées dans les rapports parlementaires sur les sectes de 1995 et 1999. « Ces miracles sont la vérité, commente le pasteur rennais que nous avons contacté. C’est écrit dans la Bible. Quand on chasse le démon, on peut guérir. Si vous êtes chrétien, vous y croyez ». Cette croyance va très loin. Dans un des fascicules distribués aux fidèles on peut lire qu’une femme atteinte du sida, « luttant contre des problèmes de foie, de kystes et infections fongiques », a guéri très vite. « L’homme de dieu lui rendit ministère et déclara : tu es délivrée. Elle est retournée faire des tests de sida qui ont donné des résultats négatifs ». Le groupe possède ce qu’il appelle « des écoles de guérison » en Afrique mais aussi aux États-Unis et au Canada. Nombreux sont ceux qui s’y rendent, au risque de rompre avec les traitements médicaux conventionnels dont ils font l’objet.

Un groupe aux « pratiques borderline »

Christ Embassy est totalement indépendant des structures évangéliques de France. Au Conseil national des évangéliques de France (Cnef), on souligne que ce groupe a des « pratiques borderline qui n’ont rien à voir avec la foi protestante ». Le représentant régional du Cnef à Rennes dit avoir entendu parler de ce mouvement pour la première fois il y a trois ans. « On s’en méfie. Nous avons mis en garde nos fidèles sur leurs méthodes ». Segun Dorkas Akinsola se défend, lui, d’être à la tête d’un mouvement qui pose problème. « Nous voulons que nos fidèles aient une vie normale, une famille, un métier ». À ce titre, l’exemple d’Axelle, membre du groupe rennais (lire ci-dessous), n’est pas des plus convaincants. Sa mère a d’ailleurs porté plainte pour abus de faiblesse. Ce cas n’est pas isolé. Contactée la Miviludes – Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires – précise connaître ce mouvement. « Il fait l’objet de toutes les attentions. Nous exerçons toute notre vigilance à l’encontre de ce groupe ».(…)

Suite de l’article