Lev Tahor : la secte en appel

Agence QMI 

Yves Poirier

Les enfants de la secte ultra orthodoxe juive Lev Tahor ne sont pas près de revenir au Québec. Un porte-parole de la secte, Uriel Goldman, qui a rencontré jeudi après-midi ses avocats, a confirmé à TVA Nouvelles que la secte appelle du jugement du tribunal ontarien forçant le rapatriement des jeunes au Québec.

M. Goldman n’a cependant pas voulu entrer dans le détail des éléments qui seront contestés dans le cadre de l’appel.

Toutefois, l’appel sera déposé sous peu, a-t-il indiqué.

Cette décision de la communauté juive fait en sorte que les 13 mineurs continueront de vivre au sein de trois familles de la secte Lev Tahor, en Ontario tant et aussi longtemps que ce volet de cette saga judiciaire qui s’amorce ne sera pas réglé.

Les membres de la secte vivant à Sainte-Agathe-des-Monts dans les Laurentides avaient fui le Québec en pleine nuit en novembre pour se réfugier en Ontario alors que trois familles devaient se présenter devant un tribunal de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

La DPJ est d’avis que les mineurs visés ont été victimes de maltraitance, que des filles âgées de 14 ans ont été victimes de mariages arrangés et que leur éducation est loin de répondre aux normes de la société.

Source : canoe.ca