Qui sont les mormons de Haute-Savoie et de l’Ain ?

Située rue des Fontaines, la paroisse des mormons accueille environ 150 fidèles chaque dimanche. Elle a été agrandie l’année dernière. En médaillon, la flèche sur la façade. Les mormons n’utilisent pas le symbole de la croix. Photos DL/C.P.

Située rue des Fontaines, la paroisse des mormons accueille environ 150 fidèles chaque dimanche. Elle a été agrandie l’année dernière. En médaillon, la flèche sur la façade. Les mormons n’utilisent pas le symbole de la croix. Photos DL/C.P.

 
  • Située rue des Fontaines, la paroisse des mormons accueille environ 150 fidèles chaque dimanche. Elle a été agrandie l’année dernière. En médaillon, la flèche sur la façade. Les mormons n’utilisent pas le symbole de la croix. Photos DL/C.P.

L’élection présidentielle américaine a mis sous les projecteurs une religion peu connue en Europe bien que très pratiquée. Parce que le candidat républicain Mitt Romney est mormon, l’Église de Jésus Christ des saints des derniers jours (c’est le nom de la religion des mormons) suscite la curiosité. À Annemasse, les locaux sont vastes et donnent sur deux rues, signe que l’activité de cette paroisse doit être importante. Politesse et gentillesse faisant partie des règles de vie mormonnes, la journaliste du Dauphiné Libéré est accueillie à bras ouverts. Nous comprendrons que les mormons s’appuyent sur le prosélytisme, et que leur religion se diffuse grâce à des missionnaires encourageant les conversions.

Gustavo Coquio, avec un accent sud-américain révélant qu’il est Argentin, fait le guide à travers les salles de l’église. Il est DMP, dirigeant de mission de paroisse. Celle d’Annemasse, qui réunit environ 150 fidèles, est rattachée au diocèse ou “pieu” de Genève, et rassemble les mormons de Haute-Savoie et du Pays de Gex.

Chaque pièce a son usage. Certaines sont destinées à l’éducation religieuse des jeunes le dimanche, filles et garçons séparément lorsqu’ils atteignent l’âge de 12 ans. « Nous apprenons aux jeunes à faire attention à leur santé et à leur corps, ils ne doivent pas boire d’alcool, pas fumer, pas consommer de drogue, bien étudier, être de bons citoyens, respecter la loi de leur pays, gagner leur indépendance économique ».

Le pilier, c’est la famille

« Nous sommes très conservateurs, nous encourageons la chasteté jusqu’au mariage, nous enseignons la vertu » explique Gustavo Coquio, lui même marié et père de famille. La valeur essentielle pour les mormons, c’est la famille, le bonheur familial et l’amour du foyer. Qu’en est-il du travail des femmes ? « C’est un choix personnel, il n’y a pas d’interdit. Mais l’homme doit participer aux tâches ménagères, nous sommes pour l’égalité ». Quant à comprendre leur croyance, c’est un peu compliqué, et, vu de l’extérieur, très américain. Les mormons vénèrent Dieu et Jésus-Christ, reconnaissent les livres sacrés comme l’Ancien et le nouveau testament, mais ont leur propre “bible”, le livre de mormon (lire ci-contre). Aucun membre de la communauté n’exerce de ministère à plein-temps, tous sont bénévoles, et versent 10 % de leur salaire à l’Église (la dîme).

L’évêque, Anthony Coppel, Franco-suisse de 37 ans, est marié et père de 7 enfants. Mormon depuis l’enfance, comme son épouse. Anthony Coppel travaille chez Rolex, où il dirige une équipe au service achats. Les mormons d’Annemasse sont souvent des frontaliers.

Source : http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2012/10/24/qui-sont-les-mormons-de-haute-savoie-et-de-l-ain