Royaume-Uni – Pourquoi les écoles Steiner sont si controversées ?

 

Ma première rencontre avec l’éducation Steiner était il y a quelques années.

Et, comme c’est la norme, il a pris la forme de leur embrouiller avec des écoles Montessori.

Cependant, la semaine dernière, Newsnight a publié un rapport sur les quelque 30 écoles privées Steiner qui ont montré comment ils sont différents de toute autre chose.

Les écoles sont connus pour être ludique et hippyish.

Mais nous avons révélé le contenu de deux notes de service du ministère de l’Éducation (éco-conception) sur les plaintes à propos de l’intimidation dans les écoles Steiner privés – également connu comme les écoles Waldorf ou Steiner Waldorf écoles – et les préoccupations au sujet du racisme.

Le Steiner Waldorf écoles Fellowship (SWSF), l’organisme qui chapeaute les écoles Steiner, a répondu en disant: «Nos écoles ne tolèrent pas le racisme» et «l’intimidation n’est pas tolérée par nos écoles et nos écoles ont des politiques anti-intimidation fortes ».

Certaines personnes m’ont également tweeté à louer leur éducation Steiner.

Comme notre rapport clair, les questions ne sont pas omniprésents dans les écoles Steiner. Aucun des rapports porte sur l’un des trois, l’état ouvert des écoles Steiner.

Mais les écoles Steiner pourraient être sensibles à ces problèmes.

Père intellectuelle

C’est parce que des vues particulières de Rudolf Steiner, le père intellectuel des écoles Steiner.

L’occultiste d’origine autrichienne, décédé en 1925, a laissé un vaste corpus de travail couvrant tout de l’agriculture biodynamique à la médecine alternative.

Il est connu, collectivement, comme «anthroposophie».

Les lignes directrices du SWSF à partir de 2011 dit que les écoles utilisant le nom Steiner étaient obligés de prouver « une impulsion anthroposophique est au cœur de la planification pour l’école ».

Depuis 2013, cela a été rendu plus vague: ils ont besoin maintenant d’un engagement à «les principes fondamentaux de la pédagogie Waldorf ».

Ces idées sont basées sur la croyance en la réincarnation.

Les élèves ne peuvent pas ont été vendus ce credo, mais Steiner était très strict que les enseignants n’étaient pas censés les transmettre aux enfants – juste pour agir sur eux.

L'image d'un enfant recevant une vaccination
Écoles Steiner-dire qu’ils n’ont pas de politiques formelles contre la vaccination

Ainsi, par exemple, l’accent mis par le programme Steiner sur un démarrage tardif de l’apprentissage est entraîné par le rythme auquel les âmes s’incarnent.

Une logique bizarre, mais pas un résultat très inquiétant. Autres conséquences, cependant, sont potentiellement plus troublant.

Par exemple, Steiner croyait maladies dans nos vies actuelles pourraient être expliqués par des problèmes dans les précédentes.

Et à surmonter les maladies avec une racine dans une vie antérieure, les individus peuvent gagner « puissance renforcée » et d’améliorer leur « karma ».

La vaccination, en effet, est dans la manière.

«populations non vaccinées»

Cela peut aider à expliquer l’attitude de l’école Steiner à la vaccination.

Les écoles indiquent qu’elles n’ont aucune politique officielle et les parents doivent choisir eux-mêmes.

Mais les enfants dans les écoles Steiner sont moins susceptibles d’obtenir leurs coups.

La Health Protection Agency – avant son abolition récente – utilisé de noter que les écoles Steiner doivent être considérés comme des «populations non vaccinées contre la rougeole » .

Idées liées aux avantages de surmonter l’adversité émergent ailleurs.

Les notes de conception écologique signalent une plainte que l’enseignant a permis la violence chez les enfants pour des raisons karmiques, et cite des ressources de formation des enseignants qui sont sympathiques à cette idée.

Cette croyance karmique mis a également un élément racial.

Comme nous l’indiquions la semaine dernière, Steiner était, par définition moderne, un raciste.

«Hiérarchie des courses ‘

Il pensait que les gens noirs ont été distingués par un «vie pulsionnelle», par opposition à la «vie intellectuelle» de Caucasiens.

Il croyait chaque course avait un lieu géographique où ils doivent vivre – les Noirs en Europe étaient «une nuisance».

Il y avait aussi une hiérarchie dans les courses; une âme avec un bon karma pouvait espérer se réincarner dans une course qui est plus haut dans la hiérarchie, Steiner a fait valoir.

Le SWSF dit: « Alors que la lecture superficielle d’une poignée de volumineuses, de vastes conférences de Steiner présentent des déclarations qui apparaissent raciste en termes modernes, aucun de ces produit dans ses écrits pédagogiques. »

Mais certaines de ces idées ont pollué des écoles Steiner.

Le SWSF a ​​été « horrifié » par notre rapport sur une journée de formation sur la diversité à l’école Steiner privé, qui avait été déclenchée par un réel problème sur le racisme.

Quatre enseignants blancs, demandé de cocher une case donner leur appartenance ethnique, coché toutes les cases.

Crayons
Écoles Steiner ont un accent sur un démarrage tardif de l’apprentissage

Ils croyaient qu’ils étaient montés dans toutes les courses.

Certaines écoles Steiner enseignent aussi sur le continent perdu de l’Atlantide – un mythe qui, Steiner, a expliqué les origines de la hiérarchie des races.

Alors, que faire de tout cela?

Tout d’abord, je ne suis pas clair pourquoi les écoles Steiner sont pas considérés comme les écoles confessionnelles.

Est sûrement l’anthroposophie une religion?

Il n’est pas tout à fait clair si toutes les écoles Steiner sont plus axés sur l’amélioration des chances de vie des enfants dans cette vie ou la prochaine.

De quoi s’agit-il?

Deuxièmement, beaucoup d’écoles Steiner, et la SWSF, croient qu’ils ont obtenu passé ces problèmes avec le travail de Steiner.

Ils ont pris quelque chose de ses idées sans les parties problématiques.

Ofsted semble penser que l’Etat écoles Steiner ont accompli cela.

Peut-être l’écoconception devrait envisager de demander des éclaircissements sur les parties de l’œuvre de Steiner sont et quelles parties sont sortis.

Bien qu’il y est, il pourrait envisager de surveiller les autres allégations souvent adressées aux écoles, comme leur promotion de l’homéopathie.

Vous pouvez voir pourquoi les écoles Montessori sont tellement ennuyé quand ils se s’enchevêtrent.

Source : BBC News – Traduction Google

Suisse – Une école Steiner accusée d’être une secte violente

Une mère a décidé de lancer une action en justice contre l’école privée basée à Schafisheim (AG). Mobbing, contrainte et même violence physique y seraient monnaie courante.

«Notre fils a été saisi si durement par les épaules qu’il en avait des bleus», confie une maman au «Tages-Anzeiger». Une autre raconte que son enfant a été traîné jusqu’aux toilettes et forcé à se laver la bouche au savon, car il s’était montré insolent. Une troisième s’offusque de la manière qu’a un des enseignants de punir les trublions: dos à la classe, face au mur, afin de réfléchir à ses actes.

Développée au début de XXe siècle par Rudolf Steiner, l’anthroposophie a pour but de comprendre, étudier et décrire des phénomènes spirituels avec les méthodes et la rigueur de la démarche scientigique.

Selon Wikipédia, «Rudolf Steiner postule que ce qu’il appelle l’observation et le penser seraient les deux piliers de toute connaissance. Il propose, par une intensification conjointe aller-retour de ces deux activités de faire l’expérience de l’essence du penser, qu’il appelle le penser pur. De ce dernier, l’homme doit pouvoir tirer en toute autonomie le motif de ses actions et agir alors librement. C’est ce que Rudolf Steiner a appelé «l’individualisme éthique». L’anthroposophie se fonde sur l’affirmation d’un dépassement possible de la vision matérialiste de la nature et du monde en y ajoutant les niveaux suprasensibles de l’existence : processus vitaux, âme et esprit.»

Ce courant de pensée a été appliqué dans plusieurs domaines, comme l’enseignement, l’agriculture ou la médecine.Pour certains, c’en est trop. Une maman a donc décidé de porter plainte pour agression contre un des enseignants. Et les reproches ne portent pas que sur les contraintes physiques que supporteraient les élèves. L’anthroposophie (lire encadré), système de pensée qui sert de base à l’enseignement dans les écoles Steiner, y serait trop strictement appliquée. A tel point que certains parents s’inquiètent de voir leur progéniture en retard sur les autres. «Nous avons dû faire suivre à nos enfants des cours de soutien privés, afin qu’ils soient au niveau des autres», raconte une mère, qui a retiré ses enfants de cette école pour les réintégrer dans le système public.

Et quand une autre mère a demandé des explications sur le traitement réservé à sa fille, on lui a répondu qu’elle avait été mobbée «à cause de sa charge karmique négative, héritée d’une vie antérieure». Une autre a vu son fils menacé d’exclusion si elle ne le laissait pas se faire examiner par un médecin anthroposophique.

Politiciens préoccupés(…)

Suite de l’article

Suisse : école Rudolf Steiner, des profs accusés de mauvais traitements

Des parents reprochent à l’école Rudolf Steiner de Schafisheim (AG) d’avoir maltraité leurs enfants. La direction de l’établissement a engagé un manager de crise.

storybildLes faits se seraient déroulés dans ce bâtiment à Schafisheim (AG). (photo: DR)

 
Les accusations contre l’école Rudolf Steiner de Schafisheim (AG) sont lourdes. Sept parents ont retiré leurs enfants de cet établissement ces derniers mois. Outre le manque de qualité des cours, ils reprochent à certains professeurs d’avoir maltraité leurs petits.
Les préceptes de Rudolf Steiner

La pédagogie Steiner, fondée sur les théories éducatives de Rudolf Steiner, est une application de l’anthroposophie. Il s’agit d’une science de l’esprit, soit une tentative de décrire des phénomènes spirituels avec la même précision que la science porte au monde physique. Les écoles disent vouloir combiner les enseignements intellectuels avec l’exercice d’activités artistiques et manuelles. L’enfant et l’adolescent se développeraient selon des cycles de sept années où les changements physiques vont de pair avec des métamorphoses plus profondes.

Les écoles Steiner sont présentes dans beaucoup de cantons suisses dont Genève, Vaud et Neuchâtel.Une mère a raconté à l’«Aargauer Zeitung» qu’un enseignant aurait jeté son fils dans le couloir de l’école. Le bambin se serait tapé la tête contre un mur. Dans un autre cas, une apprentie aurait enfermé un élève d’école enfantine dans les WC. Celui-ci aurait été forcé de se laver la bouche avec du savon s’il voulait quitter les toilettes. Le petit avait dit un gros mot. Une mère affirme par ailleurs que la direction aurait menacé de renvoyer son enfant de l’école si elle ne trouvait pas de médecin anthroposophe pour son bambin.

Interrogés, les profs en question ont nié les faits. Mais les parents ne comptent pas se laisser faire. Ils ont saisi la protection des enfants de Baden (AG). L’école Rudolf Steiner, elle, a réagi en engageant un manager de crise que est censé améliorer la situation actuelle.

(nj/ofu)

Source : 20 mn

Des vignerons s’en remettent à la biodynamie, aux astres et à la vessie de cerf

Ces recettes sont celles d’un philosophe autrichien dans les années 1920, Rudolf Steiner, qui a converti des vignerons en France, en Italie ou en Nouvelle-Zélande. « Il y a des choses très ésotériques dans ses écrits, comme voir l’influence de Mars dans une plante, ce dont je ne suis pas capable », souligne Didier Montchovet, propriétaire de ces 12 hectares de vignes en Bourgogne.

POMMARD (France), 21 nov 2012 (AFP) – Au soleil couchant, un vigneron de Bourgogne diffuse sur ses vignes un traitement à base de bouse. La lune est descendante, le moment idéal, selon la biodynamie, une pratique teintée d’ésotérisme à laquelle des domaines prestigieux se sont convertis.

Seul au milieu de la vallée roussie par l’automne, dans ce petit domaine situé entre Pommard et Beaune, il asperge ses vignes d’une pluie fine depuis un bidon rempli de « 500 », préparation à base de bouse enterrée tout l’hiver dans une corne de vache.

La « 500 » est l’une des recettes emblématiques de la biodynamie, une pratique agricole qui va au-delà du bio. Le paysan base son travail sur la position des astres et des constellations du zodiaque et utilise des produits comme des tisanes ou des composts de végétaux fermentés dans une vessie de cerf.

Ces recettes sont celles d’un philosophe autrichien dans les années 1920, Rudolf Steiner, qui a converti des vignerons en France, en Italie ou en Nouvelle-Zélande. « Il y a des choses très ésotériques dans ses écrits, comme voir l’influence de Mars dans une plante, ce dont je ne suis pas capable », souligne Didier Montchovet, propriétaire de ces 12 hectares de vignes en Bourgogne.

En Bourgogne, plusieurs exploitations travaillent en biodynamie, dont les très réputés domaines de la Romanée-Conti et de la Vougeraie.

Ils exportent massivement vers l’étranger, notamment les Etats-Unis et le Japon, vendent cher, emploient des financiers, mais leur logique cède face aux bienfaits de la biodynamie sur leurs vignes.

« C’est exactement comme l’homéopathie ou les ostéopathes, on y croit ou on n’y croit pas », tranche Pierre Vincent, le régisseur du domaine de la Vougeraie, depuis le jardin où sont cultivés des plants de lavande, sauge ou citronnelle pour confectionner des tisanes pour la vigne.

« Rudolf Steiner avait sans doute un don assez inexplicable. C’est bien quand des gens extérieurs au milieu apportent leur vision. Quand on y réfléchit, on ne peut qu’y adhérer, surtout quand on voit les travers de l’agriculture moderne qui s’est rendue dépendante de l’industrie chimique », ajoute celui dont les vins sont régulièrement primés dans des concours internationaux.

Non loin de là, la maison Albert Bichot envisage de passer à son tour en biodynamie, mais il y a un « verrou » à faire sauter, selon le régisseur Christophe Chauvel : « On a une formation scientifique, cartésienne. La biodynamie ne correspond pas à ce qu’on apprend à l’école ».

« Obscurantisme »

————–

Cette pratique laisse encore de nombreux professionnels sceptiques. Ils estiment que les vignes en biodynamie sont en bonne santé parce que les vignerons doivent leur consacrer beaucoup de temps et d’attention, et non grâce aux préparations imaginées par Steiner.

Luc Charlier, médecin devenu vigneron dans le Roussillon et collaborateur de revues sur le vin, voit dans les théories de Steiner un « assemblage de fadaises ».

D’autres y voient un argument marketing auprès de consommateurs sensibles au retour à une viticulture respectueuse de l’environnement.

Les grands domaines affichent néanmoins rarement la mention « agriculture biodynamique » sur leurs bouteilles. « On ne veut pas que ce soit un argument commercial, mais un argument qualitatif », explique Pierre Vincent.

« Ce n’est pas un argument mis en avant, confirme Joëlle Brouard, professeur de marketing et directrice de l’Institut du management du vin à l’Ecole supérieure de commerce de Dijon. D’abord parce qu’ils n’en ont pas besoin pour vendre, mais aussi parce qu’ils ne veulent pas être jugés sur les moyens mais sur le résultat ».

« Fondamentalement, ça ne part pas d’une volonté commerciale, mais d’une conviction personnelle, d’autant qu’il faut convaincre l’ensemble des salariés de travailler de cette façon », poursuit-elle, insistant sur le fait que ces viticulteurs ne sont « pas des illuminés ».

« C’est une philosophie, une vision de ce que doit être le vin et la relation de l’homme à la nature », estime encore l’enseignante.

source : AFP Par Myriam LEMETAYER