Une secte avait stocké un arsenal pour la «fin du monde»

Mis à jour le 11.01.2013

En prévision de chaos qu’aurait pu provoquer l’apocalypse maya, une secte de «survivalistes» avait amassé des explosifs, des épées, des couteaux ainsi que des fusils à plombs, des arcs et des flèches.

Les sites mayas, à l'exemple ici de Chichen Itza, au Mexique, ont été pris d'assaut le 21 décembre.

Les sites mayas, à l’exemple ici de Chichen Itza, au Mexique, ont été pris d’assaut le 21 décembre.
Image: Keystone

Galerie Photos

Les cérémonies de la fin du mondeLes cérémonies de la fin du monde
L’Amérique centrale et le Mexique célèbrent ce vendredi la fin d’une grande ère de 5200 ans dans le calendrier maya.

Galerie Photos

Bugarach vit paisiblement la fin du mondeBugarach vit paisiblement la fin du monde
Le petit village français, l’un des endroits du monde où il faut être pour ne pas disparaître ce 21 décembre avec le reste de l’humanité, lançait le compte à rebours tranquillement vendredi.

Une secte avait stocké en Malaisie un véritable arsenal d’explosifs, de fusils et d’armes blanches pour se préparer au chaos qui devait suivre, selon elle, l’apocalypse maya annoncée pour le mois dernier, a-t-on appris vendredi de source policière. Le gourou a été arrêté.

« Ils se préparaient à l’apocalypse maya. Il s’agissait de survivalistes », a indiqué un responsable de la police de l’Etat de Malacca (sud). « Les membres (de la secte) étaient convaincus que leur leader avait des pouvoirs surnaturels et qu’il pouvait même parler au diable », a-t-il ajouté.

Une opération policière, menée samedi, a permis de mettre la main sur un impressionnant arsenal constitué d’explosifs, d’épées et de couteaux par dizaines, ainsi que des fusils à plombs, des arcs et flèches, des vivres et des médicaments, a-t-il précisé. Le gourou de la secte, un homme non identifié de 46 ans qui se faisait appeler « Bannière céleste », a été arrêté lors du raid.

Le groupe ne comptait que trente à quarante adeptes. Certains d’entre eux auraient quitté la secte après avoir réalisé que l’apocalypse tant promise pour le 21 décembre ne s’était pas matérialisée.(ats/Newsnet)

Créé: 11.01.2013, 15h44

Source : http://www.tdg.ch/monde/asie-oceanie/secte-stocke-arsenal-fin-monde/story/26188092