Juliano Verbard a quitté la Réunion (coeur douloureux et immaculé de marie)

Juliano Verbard a quitté la Réunion

Consulter le dossier


L’ex-gourou de la secte « Coeur douloureux et immaculé de Marie » a quitté le département. Il est actuellement incarcéré dans un centre de réorientation au sud de Paris. Une information Antenne Réunion. 

Antenne Réunion vous révèle en exclusivité que Juliano Verbard a quitté l’île depuis maintenant plus de deux semaines. Après avoir défrayé la chronique à plusieurs reprises, le gourou de la secte « Coeur douloureux et immaculé de Marie » a été transféré dans la plus grande discrétion.

Son avocat Maître Nicolas Normand a confirmé cette information restée secrète pour des raisons de sécurité. Lors de son dernier procès, l’homme qui se faisait surnommé « Petit Lys d’Amour » avait d’ores et déjà fait part de sa volonté d’être emprisonné en métropole.

La loi exige que les longues peines de prison soient purgées dans une prison centrale. A la Réunion, seule la Maison d’Arrêt du Port aurait pu accueillir Juliano Verbard pour qu’il puisse purger sa peine mais c’est vraisemblablement pour des raisons de sécurité que ce gourou a été transféré en métropole.

Juliano Verbard est donc actuellement incarcéré au sein d’un Centre de réorientation du sud francilien, dans l’attente d’une place définitive dans une Prison centrale.Quant à son amant – Fabrice Michel -, il patiente actuellement à la prison de Domenjod avant de rejoindre Julian Verbard. Les deux hommes sont pacsés et ils devraient pouvoir être incarcérés dans le même centre pénitentiaire.

Condamné à 13 ans de réclusion criminelle pour son évasion de la prison de Domenjod, Juliano Verbard a d’ores et déjà écopé d’une peine de quinze ans de prison pour « viols et agressions sexuelles » et d’une peine de neuf ans de prison pour l’enlèvement du petit Alexandre. Pour l’heure, aucune décision n’a été prise quant au cumul de ces trois peines.

Condamné le 1er juin dernier à 13 ans de réclusion criminelle pour « évasion, séquestration, prise d’otages et détournement d’aéronef« , Juliano Verbard n’a pas fait appel. Au terme d’un procès très médiatique de 10 jours, l’homme que l’on surnommait Petit Lys d’amour s’est plié au verdict rendu par les jurés (cf linfo.re : 13 ans sous les verrous pour Petit Lys d’Amour).