Un culte voué à la chanteuse Beyoncé

LA RÉDACTION | LE 11.05.2014 À 09:00
Beyoncé. The National Church of Bey/Tumblr

Les adeptes américains de la chanteuse Beyoncé pourront aller chanter chaque dimanche pour la célébrer. Un groupe de 12 amis à Atlanta dans l’état de Géorgie, ont créé l’été dernier une nouvelle religion, le Beyisme, qui voue un culte à la chanteuse de R’n’B américaine. Ils ont même décidé d’ouvrir une église en son nom : « The National Church of Bey », (Église nationale de Bey ).

Les Beyistes affirment que Beyoncé a été envoyée sur Terre pour répandre l’amour, la paix et la joie. Ils ne disent pas qu’elle est le Créateur, mais soutiennent qu’elle se trouve sur « le trône des dieux ».
Pauline John Andrews, leader du groupe, est déçue que la population « ne reconnaisse pas l’existence d’une divinité qui marche parmi eux »et elle demande plus de respect envers leurs croyances.
Les adeptes du Beyisme ont publié leur propre version de la Bible destinée au public appelée « Beyble ». Elle comprend « une compilation de tous les versets et les paroles de Beyoncé ».

« Après avoir écouté les mots divins inscrits dans the Beyble, nous vous assurons que vous marcherez vers la vérité »
, soutient le groupe.
Pauline John Andrews estime qu’ils sont plusieurs millions comme elle dans le monde, à être Beyistes, notamment au Canada et en Angleterre.

Malgré les nombreuses critiques, l’Eglise ne semble pas près de fermer ses portes. Les membres du groupe souhaiteraient d’ailleurs que la « déesse » en personne vienne prêcher. Mais Beyoncé n’a pas encore commenté les activités de cette Eglise.

Source :Fait religieux