Un évêque de moins à la FSSPX ?

 

Selon les spécialistes des traditionnalistes, Mgr Williamson a toujours été un électron libre au sein de la Fraternité Saint Pie X, où il est entré très tôt, à savoir un an seulement après sa conversion de l’anglicanisme au catholicisme en 1972. S’il apparaît très vite comme un intellectuel de grande culture, il est aussi juger comme une personnalité très indépendante. C’est néanmoins lui que Mgr Lefebvre choisira avec trois autres pour être consacré évêque par lui, posant de ce fait l’acte officialisant le schisme avec Rome.

Le site lavie.fr signale que plusieurs sites proches de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X annoncent que Mgr Williamson, l’un des quatre évêques de la FSSPX, serait officiellement exclu de ses rangs dans les prochains jours, si ce n’est pas déjà fait. Rumeurs ou réalité ? Il est trop tôt pour le dire. Une chose est sûre : les relations entre l’évêque et le supérieur de la fraternité, Mgr Fellay, sont très tendues. Rappelons que Mgr Williamson a déjà été exclu du Chapitre général en juillet 2012.

Nos confrères précisent que le site traditionaliste allemand Kreuz.net révèle l’affaire, en indiquant que la sanction contre Mgr Williamson tombera dans les prochains jours. Ce devrait être l’exclusion de la Fraternité fondée par Mgr Lefebvre, motivée par l’insubordination de l’évêque et non pour ses prises de position négationnistes et antisémites.

Au sein même de la Fraternité, il apparaît très tôt comme un tenant d’une ligne dure. A plusieurs reprises, ses prises de position gênent la Fraternité, jusqu’à ce jour de 2009 où, face aux caméras de télévision danoises, il nie la réalité du génocide juif. La provocation, qui chez lui a toujours été un élément constitutif de sa personnalité, fait qu’il devient rapidement ingérable pour le supérieur général de la FSSPX, Mgr Fellay. Il se murmure que depuis cette affaire, les relations entre les deux hommes n’ont cessé de se dégrader. Lorsque, pour assurer sa défense devant les tribunaux, Williamson choisit un avocat ouvertement néo-nazi, Mgr Fellay le menace déjà d’exclusion. D’autre part, la décision d’accepter des négociations avec le Vatican va encore distendre les relations entre les deux hommes, ce qui vaudrait à Mgr Williamson d’être exclu du Chapitre général de la fraternité en juillet dernier.

Bataille prévue pour le prélat anglais, qui espérait, quelques semaines auparavant, que « le Chapitre général débarrasserait la Fraternité de Mgr Fellay et de sa clique ». Aujourd’hui, c’est donc lui qui serait sur le départ. A suivre, car cette exclusion pourrait débloquer les discussions en cours avec la Congrégation pour la doctrine de la Foi, dans la mesure où Mgr Williamson était fermement opposé à examiner le préambule doctrinal soumis par le Saint-Siège aux traditionalistes.

source : InfoCatho.be 13/09/2012

JJD (avec lavie.fr) http://info.catho.be/2012/09/13/un-eveque-de-moins-a-la-fsspx/