Un mormon brigue la présidence malienne

Niankoro Yeah Samaké

 

Dans un pays où l’islam s’invite toujours plus dans le champ politique, un candidat à la présidentielle du 28 juillet affichant sa foi en l’Eglise mormone détonne. Alors que l’actuel président par intérim Dioncounda Traoré a lancé le 20 juin une consultation auprès de 35 chefs de partis politiques, l’outsider mormon, Niankoro Yeah Samaké, mise sur la tolérance de ses compatriotes : « Les Maliens ne demandent pas à un candidat sa religion, mais ce qu’il peut faire pour eux », assure-t-il. Directeur d’une ONG, maire depuis 2009 de Ouélessébougou, sa commune natale située à 80 km au sud de Bamako, et fondateur du Parti pour l’action civique et patriotique, il place la laïcité et la décentralisation au coeur de son programme. Le profil atypique de cet homme de 44 ans, qui a longtemps vécu aux Etats-Unis, intrigue : interview sur…

Suite de l’article