Un mormon (comme Mitt Romney) à la Maison Blanche, ce serait grave ?

J’ai rencontré Mitt Romney, l’actuel favori des primaires républicaines américaines, à Salt Lake City, en 2002, au cours d’un reportage sur la préparation des Jeux olympiques. J’ai le souvenir d’un homme sûr de lui, pas très chaleureux, efficace mais qui ne disait pas grand-chose de très intéressant.

Il avait repris en main les JO d’hiver qui devaient se tenir quelques semaines plus tard autour de la capitale de l’Utah. Spécialiste des entreprises en perdition, Romney était tout indiqué pour le job : un affreux scandale salissait alors l’organisation des jeux.

A Salt Lake City, personne ne s’interrogeait alors sur la religion de Romney. Normal : il est mormon, comme la moitié des habitants de la ville.

Aujourd’hui, alors qu’il se prépare à affronter Barack Obama (qui est, lui, membre de l’Eglise unie du Christ), une partie des républicains tique : un mormon n’est en effet pas considéré par la moitié des Américains (selon unsondage) comme un « vrai » chrétien, tant cette religion est bizarroïde. Penser que le possible prochain président des Etats-Unis puisse croire que le Christ est apparu en Amérique après sa mort (et sa résurrection) et qu’il reviendra dans le Missouri peut faire sourire. Pourtant, cette religion est-elle vraiment plus absurde qu’une autre ?

1

Les mormons, combien de divisions ?

Les mormons, c’est-à-dire les fidèles de « l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours », sont 14 millions dans le monde, dont 6 millions aux Etats-Unis, ce qui en fait un des premiers groupes religieux de ce pays :

  • Protestants : 51,3%,
  • Catholiques : 23,9%
  • Sans religion : 16,1%
  • Mormons : 1,7%
  • Juifs : 1,7%
  • Bouddhistes : 0,7%
  • Musulmans : 0,6%

C’est un prophète vivant qui, à Salt Lake City, dirige l’Eglise (il s’agit actuellement de Thomas S. Monson). Ils sont conservateurs pour la plupart. Ils vivent surtout dans l’Utah, où l’Eglise s’est installée au XIXe siècle. Ils se sentent rejetés par les autres religions : selon un sondage de l’institut Pew, 68% des mormons pensent que leurs concitoyens ne les voient pas comme des membres à part entière de la société américaine.

En France, ils ne sont que 36 000.

2

Quelles sont les croyances des mormons ?


Joseph Smith

Les mormons considèrent que les Eglises chrétiennes sont dans l’erreur. Il entendent restaurer le vrai message du Christ.

L’homme qui a fondé l’Eglise, né en 1805, s’appelle Joseph Smith. Fils de fermiers, il vivait dans l’Etat de New York.

A l’âge de 15 ans, dans une forêt dans laquelle l’adolescent était allé prier, Dieu et Jésus-Christ lui sont apparus dans un puits de lumière. Dieu lui a confiée que les autres Eglises se plantaient complètement.

Trois ans plus tard, l’ange Moroni rend visite à Joseph Smith dans sa chambre. Beaucoup de lumière également. Il lui révèle où se trouve un livre caché, écrit sur des plaques d’or, qui contient l’histoire d’une ancienne civilisation chrétienne américaine.


La première vision de Joseph Smith

Joseph Smith part à la recherche du livre. Quatre ans plus tard, en 1827, il découvre enfin, sur une colline non loin de sa ferme natale, un cofffre de pierre contenant le livre et quelques autres objets sacrés.

Le livre est écrit dans une langue inconnue, « l’égyptien réformé ». Il est traduit en anglais par ses soins.

Ne cherchez pas les plaques d’or originales : un messager céleste les a reprises après la traduction.

En 1830, « Le Livre de mormon “ est publié. Il raconte l’histoire d’une civilisation américaine fondée vers 600 avant J.-C. par une tribu venue de Jérusalem par bateau. L’histoire se termine en 420 après J.-C. (aucun archéologue, faut-il le préciser, n’a jamais retrouvé la trace d’une telle civilisation perdue). A noter que Jésus-Christ, trois jours après sa résurrection, a rendu visite à l’un des deux peuples de cette civilisation, les ‘Néphites’.

‘Le livre de mormon’ complète la Bible (qui fait partie des livres saints de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours). On le trouve dans les tiroirs de toutes les chambres d’hôtel de l’Utah (mais pas sur des plaques d’or).

Revenons à Joseph Smith. Son livre publié, il commence à vivre sa vie de prophète : il épouse une première femme (il en épousera 22 autres) et fonde son Eglise.

A part les femmes, sa vie n’est pas marrante-marrante tous les jours. Les mormons sont persécutés. Ils fuient vers l’Ohio (où ils bâtissent leur premier temple), puis le Missouri (où ils sont massacrés) puis l’Illinois (où Joseph Smith est abattu, à l’âge de 39 ans, par la populace).

L’Eglise se déchire, mais un des disciples de Joseph Smith, Brigham Young, parvient à réunir le gros des troupes à Salt Lake City en 1847, où l’Eglise se fixe finalement.

Selon les mormons, Jésus-Christ devrait réapparaître dans le comté de Jackson, dans le Missouri.

3

Qu’est-ce qui différencie les mormons des autres ?


Un enfant tient une pancarte disant ‘Allez Mitt Romney ! Les mormons déchirent’, à Columbia, en Caroline du Sud, le 12 janvier 2012 (Brian Snyder/Reuters)

Mitt Romney, s’il est un bon mormon (et il doit l’être puisqu’il a été un prélat à Boston, l’équivalent d’évêque, de l’Eglise), devra respecter certaines règles propres à l’Eglise.

  • Mœurs

Contrairement à une idée reçue, l’Eglise mormon récuse la polygamie depuis 1889. Elle était la norme auparavant, mais une interdiction fédérale a compliqué les choses.Polygame, le grand-père de Mitt Romney avait ainsi dû fuir les Etats-Unis avec sa famille et s’était installé au Mexique. Il était revenu en 1912.

L’Eglise exige la chasteté avant le mariage, la fidélité pendant. L’amour entre deux personnes non mariées est considéré comme ‘moralement condamnable’ par 79% des mormons, selon le sondage de Pew. Le divorce, en revanche, n’est pas considéré comme un problème pour une majorité de fidèles.

  • Sabbat

Le repos est la règle une fois par semaine, le dimanche, comme dans les religions chrétiennes.

  • Interdits alimentaires et autres

Les mormons évitent le tabac, l’alcool, le café, le thé, la drogue.

  • Œuvre missionnaire

Les mormons doivent au moins deux ans de leur vie à l’Eglise, pour faire du prosélytisme, souvent à l’étranger. Mitt Romney a rempli son devoir quand il était jeune, à la fin des années 60, en France, principalement à Bordeaux. Il avait alors été victime d’un terrible accident de la route.

  • Dîme

Un mormon verse 10% de son revenu à l’Eglise. Le président des Etats-Unis gagne plus de 400 000 dollars par an.

4

Les mormons sont-ils une secte ?

Aux Etats-Unis, la notion de ‘secte’ n’existe pas : la liberté religieuse est totale. En France, l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours n’est pas considérée comme une secte. Selon la Mission interministérielle de lutte contreles sectes (Mils), c’est ‘ un groupe religieux qui ne pose pas de problèmes en France ’.

Les mormons sont complètement intégrés à la société américaine. Ils ont une très bonne réputation dans le business. Mais la vie n’est pas toujours facile à Salt Lake City.

Je me souviens d’une longue discussion avec un jeune homme dans un ‘club’ (ainsi appelle-t-on les bars locaux, officiellement des lieux privés). Il se plaignait du caractère ‘oppressif’ de sa religion, et avait décidé de rompre avec elle. Il m’avait raconté que quand il était petit, chez les scouts, on lui avait interditd’écouter une chanson des Pet Shop Boys simplement parce qu’elle s’appelait ‘It’s a sin’ (‘c’est un péché’).

5

Mitt Romney croit-il vraiment que Jésus reviendra dans le Missouri ?

En septembre 2007, le Times de Londres interroge Mitt Romney, déjà candidat aux primaires de l’époque :

‘Juste pour mettre les choses au clair, croyez vous que Jésus-Christ soit déjà venu aux Etats-Unis et reviendra dans le Missouri ?’

Sa réponse :

‘Je ne vais pas me séparer de ma foi. J’accepte les doctrines de mon Eglise et fais de mon mieux pour les respecter.

Déjà, la question se posait : des républicains évangéliques convaincus que Jésus réapparaîtra sur le mont des Oliviers à Jérusalem pouvaient-ils confier leur destin à un homme persuadé que Jésus ferait son second coming’ dans le Missouri ?

source : http://www.rue89.com/2012/01/13/un-mormon-comme-mitt-romney-la-maison-blanche-ce-serait-grave-228317