Une « organisation sectaire nuisible »

J. La.

Mis en ligne le 29/12/2012

La Sûreté de l’Etat suit depuis plusieurs années les activités de l’Eglise de scientologie et de ses satellites. Elle la range dans la catégorie des « organisations sectaires nuisibles ».

Dans son dernier rapport, portant sur 2011, la Sûreté de l’Etat note à propos de l’Eglise de scientologie, qu’au « plan international, des apostats d’un rang hiérarchique souvent élevé publient leurs témoignages. Ils confirment les révélations d’anciens adeptes de base, désormais plus seules disponibles, faisant état d’exigences financières disproportionnées, d’atteintes à l’intégrité physique et à la dignité humaine et de pressions psychologiques graves et réitérées à fin d’emprise ». Soit autant de critères sur base desquels la Sûreté de l’Etat évalue la nocivité de ce type d’organisation.

La Sûreté de l’Etat classe l’Eglise de scientologie parmi les « mouvements psychanalytiques », qui développent des techniques d’élimination des traumatismes subis par la conscience. Une constellation d’associations émane de l’Eglise de scientologie, dont l’association religieuse de droit californien « Churches of Scientology for Europe » (CSE), établi boulevard de Waterloo. Ce centre d’opération en Belgique a pour but de pratiquer et de diffuser la religion sociologue en Europe et de service de centre à ses églises européennes.

Parmi les associations scientologues actives en Belgique figure les « Volunteer Ministries » ,« Youth for Human Rights International » et « The Way to Happiness Foundation » : œuvres humanitaires et sociales et promotion de règles de vie censées conduire à une existence plus heureuse. Il y a des associations de couverture comme « Narconon » et « Oui à la vie, non à la drogue », qui s’occupent de prévention contre la drogue. Des journées portes ouvertes, débats, conférences ou séminaires sont organisés aux CSE. Des cours d’efficience personnelle, de gestion du temps, de communication, de dianétique y sont organisés. Via son asbl « Centre d’information sur la dianétique et la scientologie », des présentations de la religion sont organisées sur des bourses et marchés. Des ouvrages de Ron Hubbard sont vendus et les badauds peuvent y tester l’électromètre, appareil censé mesurer les « variations de l’état mental ». Le siège social est à Malines.

Source : http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/787180/une-organisation-sectaire-nuisible.html