VIDEO. Les charlatans de la biochirurgie immatérielle

Mis à jour le 11/04/2013 | 14:15 , publié le 11/04/2013 | 13:07

(France 2 – Sophie Rodier et Olivier Gardette)
Durée : 4:5

Une commission d’enquête du Sénat s’inquiète de l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé. Dans un rapport publié mercredi 10 avril, elle estime qu’ils peuvent déboucher sur des « dérives thérapeutiques », « proches de la charlatanerie ». France 2 en livre un exemple à travers ce reportage diffusé dans le JT de 20 heures, mercredi soir. De soi-disant médecins pratiquent ce qu’ils appellent la biochirurgie immatérielle. Ils proposent à leurs patients de les opérer à mains nues et sans incision.

La combinaison de la dérive sectaire et de la dérive thérapeutique cumule « les dangers liés à une forme d’emprise et les risques dus à l’exploitation mercantile de la crédulité de personnes vulnérables », souligne ce rapport. Et ces « dérives thérapeutiques (…) peuvent insidieusement orienter leurs victimes vers des pratiques thérapeutiques souvent dénuées de fondement scientifique, compromettant ainsi leurs chances de guérison ».

Après six mois d’enquête et 72 auditions d’associations de victimes, de professionnels de santé, d’experts et de représentants d’autorités sanitaires, la commission a fait 41 propositions. Parmi elles, interdire aux médecins, dentistes et pharmaciens radiés par leur Ordre de faire état de leur titre de docteur. Ou encore appeler les procureurs de la République à porter une attention particulière aux plaintes déposées par des proches des victimes de dérives.

Francetv info