Yvelines : une cadre municipale sanctionnée pour atteinte à la laïcité

Publié le 18.09.2013, 00h18 | Mise à jour : 01h14

ARCHIVES. Mairie de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Une cadre municipale a été mutée à un autre poste après avoir notamment distribué un calendrier protestant à ses collègues.

ARCHIVES. Mairie de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Une cadre municipale a été mutée à un autre poste après avoir notamment distribué un calendrier protestant à ses collègues. | LP / Stéphane Sellami

Une cadre municipale protestante a été sanctionnée par la mairie de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) pour atteinte à la laïcité, a annoncé mardi la municipalité. La fonctionnaire a été mutée à un autre poste.

Lors des fêtes de fin d’année de 2011 et 2012, cette chef de service de 58 ans avait distribué à plusieurs de ses collègues une boîte de pruneaux d’Agen – sa ville natale – accompagnée d’un calendrier, illustré de textes bibliques. <btn_noimpr>

Le calendrier comportait le logo de l’Association familiale protestante Maranatha (AFPM) dont cette femme est membre, ainsi que le contact et les horaires de culte de l’Église baptiste Maranatha de Conflans-Achères, rattachée au Conseil national des Evangéliques de France (Cnef).

«Un chef de service n’a pas à faire de prosélytisme, quelle que soit sa religion»

Des calendriers offerts «à titre strictement privé» et amical selon Sandra Blasiak, présidente de l’AFPM, qui a exprimé récemment dans une lettre au sénateur-maire PS Philippe Esnol, sa «consternation» face à une décision «totalement disproportionnée». «La Bible fait partie du patrimoine de l’humanité et la citer ne saurait en aucun cas être considéré en soi comme condamnable», s’est indigné à son tour mardi Thierry Le Gall, directeur de la communication du Cnef.(…)