Psychopathe et Troubles de la Personnalité : ce que vous…


Peu de termes psychologiques suscitent autant de confusion que le mot « psychopathe ».

Même s’il est couramment utilisé pour décrire une personne atteinte d’une maladie mentale, le terme « psychopathe » n’est pas un diagnostic officiel.

La véritable définition d’un psychopathe en psychiatrie est le trouble de la personnalité antisociale, explique le Dr Prakash Masand, psychiatre et fondateur des Centres d’excellence en psychiatrie. L’e psychopathe décrit un individu qui montre des schémas de manipulation et de violation aux autres.

Selon le Dr Masand, les mots « antisocial » sont la seule chose qui peut prêter à confusion à propos de la psychopathie.

« La plupart des gens pourraient penser que cela décrit quelqu’un de réservé, de solitaire, de renfermé, etc. Mais ce n’est pas le cas de psychopathe », explique-t-il.

« Quand on dit antisocial dans le trouble de la personnalité antisociale, cela signifie quelqu’un qui va à l’encontre de la société, des règles et d’autres comportements plus courants ».

Apprenez dans cet article Sociopathe vs Psychopathe : Quelle est la différence ?

Signes communs de la psychopathie

troubles personnalité psychopathe
La psychopathie est un trouble grave de la personnalité qui toucherait 4% des hommes

Comme le terme de psychopathe n’est pas un diagnostic officiel, les experts se réfèrent aux signes décrits sous ‘trouble de la personnalité antisociale’. Selon Masand, certains des signes les plus courants dont il faut tenir compte sont les suivants :

  • Comportement socialement irresponsable
  • le mépris ou la violation des droits d’autrui
  • l’incapacité à distinguer le bien du mal
  • difficulté à manifester des remords ou de l’empathie
  • tendance à mentir souvent
  • manipuler et blesser les autres
  • les problèmes récurrents avec la loi
  • le mépris général à l’égard de la sécurité et de la responsabilité

Parmi les autres comportements qui peuvent être des signes d’un psychopathe citons

Selon Masand, une personne présentant ce comportement peut également :

  • manquer de liens émotionnels profonds,
  • avoir un charme superficiel,
  • être très agressive
  • et se mettre parfois très en colère.

En outre, les personnes atteintes du trouble de la personnalité antisociale ne se soucient pas d’avoir blessé quelqu’un, sont impulsives et abusives et manquent de remords.

Dans le cas des psychopathes, abusif ne signifie pas nécessairement violent.

Outre les signes et les comportements, M. Masand indique que certains traits sont associés au trouble de la personnalité antisociale :

  1. Plus d’hommes que de femmes ont ce diagnostic.
  2. Techniquement, pour recevoir un diagnostic de la psychopathie, il faut être âgé de 18 ans. Mais certaines personnes présenteront des signes de troubles du comportement, qui peuvent être un indicateur précoce du psychopathe, dès l’âge de 11 ans.
  3. C’est une maladie chronique qui semble s’améliorer avec l’âge.
  4. Le taux de mortalité est plus élevé chez les personnes atteintes du trouble de la personnalité antisociale en raison de leur comportement

Comment la psychopathie est-elle diagnostiquée ?

Comme la psychopathie n’est pas un trouble mental officiel, les experts diagnostiquent le trouble de la personnalité antisociale.

Avant d’expliquer les critères utilisés pour diagnostiquer, il est important de mentionner que le diagnostic et le traitement présentent des défis uniques.

Selon M. Masand, la psychopathie peut être difficile à traiter parce que la personne qui a besoin d’aide ne croit pas qu’il y a un problème dans son comportement.

Par conséquent, elle cherche rarement à se faire soigner.

Cela dit, les directives établies pour diagnostiquer ce trouble sont que le comportement commence généralement à l’âge de 15 ans ou à l’adolescence.

Toutefois, selon M. Masand, un véritable diagnostic n’est pas posé avant l’âge de 18 ans.

« Pour la plupart des gens, le pire des comportements se produit à la fin de l’adolescence et tout au long des années 20 », explique-t-il.

Pour obtenir un diagnostic correct, un professionnel de la santé mentale procédera à une évaluation complète de la santé mentale.

Au cours de ce processus, le professionnel de la santé mentale évaluera

  • les pensées,
  • les sentiments,
  • les comportements
  • et les relations d’une personne.

Il identifiera les symptômes et les comparera aux symptômes de l’ASPD dans le DSM-5.

Le professionnel de la santé mentale examinera également les antécédents médicaux.

Cette évaluation complète est une étape critique car le trouble de la personnalité antisociale a tendance à montrer une comorbidité avec d’autres troubles de santé mentale et de dépendance.

Étant donné qu’un véritable diagnostic de psychopathe est généralement reporté à l’âge de 18 ans, les adolescents et les jeunes qui présentent des symptômes similaires sont souvent évalués.

Psychopathe vs sociopathe

troubles personnalité psychopathe
Bien que ces deux termes fassent référence à un trouble de la personnalité antisocial, la sociopathie et la psychopathie se réfèrent à deux troubles différents

Comme beaucoup d’autres termes dans le domaine de la psychologie, psychopathe et sociopathe sont souvent utilisés de manière interchangeable, et il est facile de comprendre pourquoi.

Comme le sociopathe n’est pas un diagnostic officiel, il rejoint le psychopathe sous l’appellation de diagnostic de l’ASPD.

Il n’y a pas de différence clinique entre les deux.

« Certaines personnes font une distinction artificielle basée sur la gravité du trouble de la personnalité mais c’est incorrect », explique Masand.

« Ils diront que la psychopathie est une forme plus grave de sociopathie, mais là encore, c’est vraiment incorrect ».

Psychopathe et sociopathe sont deux autres termes ou façons de décrire le troubles de personnalité antisocile.

Perspectives

Tout comme le processus de diagnostic, il peut être difficile de traiter une personne présentant des traits psychopathiques qui relèvent du diagnostic de l’ASPD.

En règle générale, un prestataire de soins de santé aura recours à une combinaison de psychothérapie (thérapie par la parole) et de médicaments.

Cependant, les troubles de la personnalité ne peuvent pas être traités par des médicaments.

La psychothérapie peut aider la personne à comprendre son diagnostic et son impact sur sa vie et ses relations avec les autres.

Un thérapeute s’efforcera également d’élaborer des stratégies permettant de réduire la gravité des symptômes.

Si des médicaments font partie du plan de traitement, un médecin peut prescrire des médicaments qui traitent d’autres problèmes de santé liés au métal, tels que

  • l’anxiété,
  • la dépression
  • ou les symptômes d’agression

Pour conclure

Le mot « psychopathe » est souvent mal utilisé par le grand public.

C’est pourquoi il est important de démystifier le terme et d’expliquer le diagnostic correct et la terminologie à utiliser pour décrire cet ensemble particulier de comportements.

Comme il ne s’agit pas d’un diagnostic officiel, la psychopathie relève du diagnostic de l’ASPD.



Qu’en pensez vous ?
Vous êtes libre de laisser un commentaire ci-dessous

✅Quels sont les signes d’une personnalité psychopathe ?

Signes courants de la psychopathie : comportement socialement irresponsable, mépris ou violation des droits d’autrui, incapacité à distinguer le bien du mal, difficulté à manifester des remords ou de l’empathie.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

✅Comment les psychopathes parlent-ils ?

Des études montrent que les psychopathes parlent généralement de manière contrôlée. Ils ne mettent pas l’accent sur les mots émotionnels comme le font les autres personnes. Leur ton reste assez neutre tout au long de la conversation. Les chercheurs pensent qu’ils adoptent un comportement calme intentionnellement parce qu’il leur permet de mieux contrôler leurs interactions personnelles.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

✅Quels sont les points forts des psychopathes ?

Les psychopathes sont très doués pour manipuler les émotions des autres. Ils flattent les autres de manière subtile mais efficace, et ne tardent pas à les persuader de faire des choses qu’ils ne feraient pas normalement. Ils utilisent également des voyages de culpabilité ou gagnent de la sympathie pour répondre à leurs besoins.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

✅Un psychopathe peut-il changer ?

Les psychopathes ne peuvent pas être guéris – voici pourquoi. La psychopathie est un trouble de la personnalité, pas une maladie mentale. Il n’existe pas de « remède » pour les psychopathes, et ils ne pourront jamais changer.
Pour aller plus loin cliquez ici maintenant

Recent Content